Agression et injures sur le juge de Gao, Soumaïla Konaté : Quatre policiers de la Ccr bientôt placés sous mandat de dépôt

644

Cette affaire défraye aujourd’hui la chronique dans les milieux judiciaires. L’incident s’est produit le vendredi dernier aux environs de 18 heures au Carrefour de l’hôtel Olympe international. Un simple contrôle de routine des agents de la Compagnie de la circulation routière (Ccr) s’est finalement terminé très mal. Ainsi, selon nos informations, après avoir été sifflé par un agent de la Ccr, le juge de Gao, Soumaïla Konaté, s’est garé très poliment pour l’écouter. Après avoir présenté toutes les pièces (permis de conduire, carte grise) le policier lui a demandé d’ouvrir sa boite à gants. C’est ainsi que le juge a protesté, selon nos informations. Du coup, les deux personnes ont commencé à se défouler. Comme il fallait s’y attendre, trois autres agents de la Ccr sont venus au secours de leur collègue. Sans pourtant chercher à comprendre, ils ont commencé à tabasser le juge Soumaïla Konaté jusqu’à ce que son boubou (basin) soit déchiré, après l’avoir abreuvé d’injures.

Après cet acte très barbare, le Procureur du Tribunal de première instance de la Commune V, Souleymane Doumbia, a demandé l’ouverture d’une enquête, qui a été confiée, d’après nos informations, à la gendarmerie. Aux dernières nouvelles, le Procureur Souleymane Doumbia a décidé de placer sous mandat de dépôt les quatre agents de la Ccr, malgré les multiples démarches par-ci par-là par les responsables de la police.

Notons que le juge de Gao, Soumaïla Konaté, est domicilié à Daoudabougou. Sûrement qu’il était venu passer le long week-end pascal avec sa famille.

A.B. HAÏDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here