Vols spectaculaires à la cour suprême du Mali : – Des matériels informatiques et des clés Usb emportés

39

– Un informaticien et trois gardiens déférés

Quatre vols se sont produits en l’espace d’une année à la Cour suprême du Mali. Et le dernier en date s’est produit le week-end dernier à la section des Comptes. Durant leur passage les visiteurs nocturnes  ont emporté une imprimante plus des données stockées sur une clé Usb. L’enquête a été confiée  à la brigade d’investigation judiciaire  (BIJ)

C’est un ouf de soulagement que les travailleurs de la Cour suprême vont lancer en déménageant dans leurs nouveaux locaux. Et pour cause, les locaux dans lesquels cette institution était logée (exigus et situés en plein cœur du marché)  étaient fréquemment visités par les voleurs. Selon des sources sécuritaires, cette institution a été victime de quatre vols en l’espace d’une année.

Le premier s’est déroulé à la Section des comptes de la Cour suprême dans la nuit du 27 au 28 août 2016. Au cours de leur forfait, les voleurs ont emporté des ordinateurs et des clés Usb contenant des données du service. Le vol aussitôt constaté, l’Institution a confié le dossier aux limiers de la brigade d’investigation judiciaire (Bij) afin d’identifier le ou les auteurs de l’infraction. L’enquête a conduit les enquêteurs sur la piste d’un informaticien travaillant au sein de la Cour suprême. En effet, ses empreintes digitales auraient étaient révélées sur certains matériels ayant servi à la matérialisation de l’infraction. Lourdement chargé par ces éléments de preuve, l’informaticien fut interpellé et déféré à la prison centrale de Bamako Coura en compagnie d’un gardien des lieux.

Quant au second vol, il s’est produit à la Section administrative de la Cour suprême dans la nuit du 26 au 27 novembre 2016. Dans ce service, contigüe à la Section des comptes, les voleurs ont disparu avec l’ordinateur d’un conseiller en le dissimulant  dans une toge (robe) de magistrat.  Les investigations menées après ce vol ont permis d’interpeller deux gardiens de  cette juridiction qui sont aussi sous les verrous.

Quant au troisième vol, cette fois opéré au niveau de la Section des comptes de la Cour suprême entre le 28 et 29 janvier 2017, c’est encore un ordinateur qui a  disparu après le passage de ces visiteurs nocturnes. Cette fois-ci,  les voleurs n’ont laissé aucune trace pouvant donner des indices aux enquêteurs de la Bij.

Et le dernier en date  a été constaté, le week-end dernier, à la section des comptes de la Cour suprême. Comme les dernières opérations, ce sont les matériels informatiques, une imprimante et une clé usb avec des données  qui ont disparu après ce long week-end de Pâques. Le dossier de cet énième vol avec effraction a été, comme les précédents, confié à la Bij.

Au vu du déroulement des faits, il semble bien que les voleurs de la Cour suprême doivent être probablement des habitués des lieux. En effet, selon certaines sources sécuritaires, pour le dernier vol, ils sont entrés par effraction par la fenêtre afin de tenter d’échapper aux cameras de surveillance qui ont été installées dans certains bureaux. “Ce sont des gens qui sont probablement informés du champ de couverture des caméras de surveillance” a ajouté la même source.

En tout cas, beaucoup s’interrogent sur la multiplication de ces vols de matériels informatiques et surtout de clés usb. Certains vont jusqu’à se demander si ce n’est pas un justiciable qui essaye de faire disparaitre les traces de ses dossiers au niveau de ces différentes juridictions car même si les vols sont spectaculaires et audacieux, les matériels volés, de par leur valeur marchande, ne peuvent justifier la prise d’un si grand risque. L’enquête nous édifiera davantage.       

  Kassoum THERA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here