Campagne 2016 de la Holding CMDT-SA : L’or blanc à valeur d’or !

6

Sous la présidence du Pr Baba Berthé, Président Directeur General de la Holding CMDT-SA, s’est tenue le mercredi 19 avril dernier à l’hôtel de l’Amitié, la 83ème session ordinaire du conseil d’Administration de la Holding CMDT-SA. L’évènement a enregistré la présence des cadres de la compagnie et certains de ses partenaires étrangers. A l’issue des échanges, le conseil a arrêté les états financiers de l’exercice clos du 31 décembre 2016, notamment le chiffre d’affaire à 216, 673 milliards de francs CFA et le bilan total à 213, 135 milliards de francs CFA. D’où un résultat net de 2, 157 milliards de francs CFA.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, et à l’issu des débats, le conseil, a approuvé le procès-verbal de la 82ème session du conseil d’administration de la Holding CMDT-Sa, tenue le 21 décembre 2016 et le rapport de gestion de son président Directeur Général. Ensuite il a donné mandat au PCA de présenter le dit rapport à l’assemblée générale ordinaire. De même, le conseil a arrêté les états financiers de l’exercice de l’an 2016. Lesquels états dégagent un chiffre d’affaire  de 216, 673 milliards de Franc CFA.

Selon le Pr Baba Berthe, au cours de l’exercice 2016 toutes les fonctions agro-industrielles ont été réalisées par les quatre filiales avec le concours de la Holding conformément au programme convenu. La cinquième filiale(l’OCC-SA) dit-il, a procédé au classement du coton graine et de la fibre conformément à ses missions.

En outre, il dira que la CMDT-Holding-SA a également effectué la vente de la fibre dont les résultats sont consignés dans le rapport de gestion. S’agissant de la répartition des charges importantes, selon lui, elles se répartissent entre, les rémunérations du personnel et les approvisionnements en pièces industrielles et emballages.

Que le mode de répartition des ressources brutes de la filière coton entre les producteurs et la CMDT-SA est définit par le mécanisme de détermination de prix du coton graine de la campagne 2015/2016 adopté par l’IPC le 12 avril 2012.  « Son application a abouti au payement d’un supplément de rémunération aux producteurs de 5 852 256 906 de FCFA durant l’exercice 2016 » a-t-il déclaré.

Soutenant que la campagne agricole qui vient de se boucler s’est révélée fructueuse il dira qu’il faut en saluer les performances sans aucune complaisance. A cet égard, dit-il, les stratégies agricoles ont bien des similitudes avec les stratégies militaires. C’est pourquoi, il conseilla à l’ensemble de ses collaborateurs de préparer la campagne 2017-2018 qui selon lui s‘annonce dans quelques jours.

Deux fortes recommandations

Selon son PDG, à l’analyse des points inscrits à l’ordre du jour, il s’est révélé que le circuit des dépenses  de la CMDT n’est pas maitrisé. Pour remédier à cela, les administrateurs ont recommandé la rationalisation des dépenses. Toute chose qui selon le Prof Berthé contribuera à l’efficacité de la compagnie.

La deuxième recommandation faite par les administrateurs, selon lui, est relative à l’amélioration du rendement à l’hectare de la production de coton graine, lequel de nos jours est à 900kg/ha. « 900 kg de coton graine à l’hectare n’est pas une sacrée performance » a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que l’amélioration du revenu des paysans et du volume de la production passe par deux pistes. Il s’agit selon lui, de l’augmentation de la superficie et de celle du rendement. Pour lui, concernant l’augmentation du rendement les agronomes ont proposé une solution, laquelle a été remontée à l’autorité de tutelle, c’est-à-dire le ministère de l’Agriculture.

Par Moïse Keïta


Source : Maliweb

Maliweb