Décisives du conseil des ministres : Le porte-parole du gouvernement fait le point Le gouvernement décide désormais d’échanger avec les médias sur les grandes décisions de la nation.

21

Initié par le ministre du Commerce, porte-parole du gouvernement, Abdel Karim Konaté, un point de presse sera désormais tenu après chaque conseil des ministres. Ainsi le ministre du commerce, porte-parole du gouvernement, Abdel Karim Konaté, de l’énergie Malick Alhousseyni, du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, et celui de l’agriculture Dr Nango Dembélé, étaient devant les médias le mercredi 19 avril dernier pour faire le point sur le dernier conseil des ministres. Les échanges ont porté sur les grandes décisions prises lors du dernier conseil des ministres. Il s’agit notamment, d’un projet de décret portant approbation du marché relatif au contrôle et au suivi des travaux de la centrale hydro-électrique de Sotuba II. C’est un projet de 23 milliards de franc CFA financé par la banque Ouest Africaine de développement (BOAD) donc un prêt de l’Etat du Mali près de la BOAD et une contribution initiale du budget de l’Etat malien. Ce marché est conclu entre le gouvernement de la République du Mali et le groupement EXPERCO / EXP pour une durée d’exécution de 16 mois. Les conférenciers ont aussi évoqué une communication relative aux conclusions et recommandation de l’étude de faisabilité des centres d’incubations dans le domaine agroalimentaire : cas de Sikasso et la relecture des textes du centre pour le développement du secteur agroalimentaire. Un centre d’incubation ou indicateur d’entreprises est une structure d’accompagnement de projets de créations d’entreprises, généralement à but non lucratif, liée à des organismes publics ou parapublics.

Pour le ministre de l’énergie, Malick Alhousseyni « ce projet vise a doublé la production de la centrale existante, ce qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations »  a-t-il affirmé. ‘’On aura de l’énergie à faible coût, cela facilitera l’accès à une énergie renouvelable’’ a-t-il précisé.

Selon le ministre du développement industriel, Mohamad Aly Ag Ibrahim, le gouvernement depuis 2010 dispose d’une politique de développement industriel. « Un premier plan d’action a prévu une stratégie du secteur agroalimentaire. Un deuxième plan d’action de la même politique de 2010 actualisé a prévu la création de centre d’incubation dans toute les régions du Mali et du district de Bamako » . Le ministre a précisé que  ‘’le choix de Sikasso pour la première expérimentation explique par le fait que c’est une zone d’agriculture par excellence. C’est la zone principale de production des céréales et des produits de cueillette. C’est aussi une zone d’élevage, la deuxième région industrielle du Mali’’.

Le conseil des ministres a été aussi informé de la nomination des membres de la commission nationale de Désarmement Démobilisation-Réinsertion (DDR), de la commission d’Intégration et ceux de conseillers spéciaux auprès des gouverneurs des  régions de Gao, Tombouctou, Taoudéni et Ménaka.

L’état d’urgence a été déclaré  pour une durée de 10 jours à compter du mercredi 19 avril 2017 à minuit sur toute l’étendue du territoire national.

Youssouf SAMAKE     


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here