Emploi : Bilan satisfaisant pour l’ANPE en 2016

22

La 32è session du conseil d’administration de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) a examiné, jeudi, le bilan activités de la structure au titre de l’exercice 2016. L’ouverture des travaux a été présidée par le président du Conseil national du patronat du Mali, Mamadou Sinsy Coulibaly. Aussitôt après l’ouverture, le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock a expliqué à la presse, qu’au titre de l’année 2016, l’Agence a réalisé 74 activités sur 81 programmées. Un budget total de 2,7 milliards de Fcfa a été mobilisé à cet effet, a-t-il précisé. Le directeur général a poursuivi en soulignant que l’ANPE a financé les activités de 150 petites et moyennes entreprises (PME), toutes petites entreprises (TPE) et d’activités génératrices de revenu. Ce qui a permis la création d’environ 1 468 emplois directs. Conformément à sa mission d’intermédiation, l’Agence a également reçu 8 000 demandes d’emplois pour 4000 postes à pourvoir. Par ailleurs, elle a créé 2 116 emplois salariés à partir des placements effectués au titre de 2016. Elle a aussi reçu 309 auditeurs dans le cadre de la consolidation des emplois au niveau des centres de perfectionnements et de reconversion. Dans le domaine de la coopération en matière de migration, des conventions ont été signées entre l’ANPE et des partenaires comme l’Office français d’intégration et d’immigration et une quinzaine de projets ont été financés au profit des Maliens de la diaspora. Le président du conseil d’administration s’est réjoui des résultats atteints en 2016 : 91,4% de réalisation, en nette amélioration par rapport à 2015. La direction régionale de Kidal a, au profit de ses ressortissants basés à Gao, enregistré 236 demandes d’emploi pour 60 offres. Mamadou Sinsy Coulibaly a jugé le bilan assez satisfaisant. Il a exhorté la direction générale et le personnel à poursuivre les efforts en matière de recherche d’idées et d’actions novatrices en faveur de la promotion d’emploi, notamment dans le domaine de l’emploi rural et de l’autonomisation des femmes.

Cheick M. TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here