«Integrity Idol Mali»: Le public malien découvre les récipiendaires de la première édition

17

La résidence de l’Ambassadeur du Canada (Cité du Niger) au Mali a abrité, le 18 avril 2017, la cérémonie de présentation au public les lauréats de la première édition de « Intrégrity Idol Mali ». Organisée par l’Ambassadeur du Canada au Mali, Marc André Fredette, cette cérémonie a enregistré la présence des personnalités de marques et des diplomates accrédités dans notre pays.

Dans son discours introductif, le directeur pays de l’Ong Accountability Lab, Moussa Kondo, a souligné que «Intégrity Idol Mali», une campagne visant à promouvoir l’intégrité et l’honnêteté dans les services publics en identifiant des citoyens qui s’illustrent par des valeurs du travail bien fait. Elle a été lancée en 2016 sur initiative de son Ong. Selon lui, son but est de promouvoir l’excellence dans l’administration publique et encourager les citoyens à travailler et à se battre pour être des exemples dans le pays.

Des explications du président de l’Ong Accountability Lab, Moussa Kondo, pour arriver à la présentation des heureux gagnants de la première édition, il y a eu un processus de présélection. Il consistait à envoyer des bénévoles du projet à travers le Mali pour mener des enquêtes et combiner les candidatures des citoyens. Aux termes de ces investigations, précise Moussa Kondo, cinq agents de l’Etat travaillants dans divers domaines ont été retenus meilleurs citoyens intègres et honnêtes de l’administration malienne.

Ils sont : Adjudant chef Issa Cherif Dia (du service des ressources humaines du département de la défense et des anciens combattants), Drissa Koita (administrateur du développement social à Sikasso), Mme Samaké Marie Louise Kéita (infirmière au service de santé de Sikasso), Mme Maiga Aminata Maiga (enseignante à Ségou) et Seydou Djourté (directeur de l’école fondamentale de Cholabougou dans la région de Koulikoro).

L’Ambassadeur du Canada au Mali a noté que son pays intervient dans plusieurs domaines au Mali comme la gouvernance, l’éducation, la promotion de la femme, dans le domaine de la culture, et de la lutte contre la corruption. D’où son soutien à ce projet. D’autres intervenants comme l’ancien ministre de la communication Gaoussou Drabo, Amadou Bengaly, ont appelé à multiplier ce genre d’exemples patents dans le Mali. Les récipiendaires se sont dit émus de l’idée qui les a permis d’être connus au Mali et à l’extérieur, avant d’inviter les jeunes à bien travailler pour la promotion de l’excellence.

Car, selon eux, l’effort est toujours récompensé.
A l’occasion, la fiche de sélection de la deuxième édition a été présentée aux uns et aux autres. Pour la réussite de cette deuxième édition, le soutien de l’Ambassade du Canada au Mali a été sollicité. Soulignons que le dit projet a été possible au Mali grâce à l’appui du Fonds canadien d’initiatives locales. Débuté au Népal en 2014, le projet « Intégrity Idol » a, ensuite, pris la direction du Libéria avant de changer en campagne mondiale.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here