La promptitude du ministre porte-parole du gouvernement : Abdel Karim Konaté réussira-t-il là où Mahamane Baby, Choguel Kokalla Maiga et Mountaga Tall ont échoué ?

29

Quatre Premiers ministres et autant de porte-parole du Gouvernement sous IBK depuis 2013. De Mahamane Baby à Abdel Karim Konaté en passant par Choguel Kokalla Maiga et Mountaga Tall, à chacun son style et tous ont imprimé leur marque, mais l’opinion nationale est restée jusque-là pas informée à souhait par le porte-parole du gouvernement. La désignation du Ministre du Commerce comme porte-parole du Gouvernement pourra-t-elle un changement ? Abdel Karim Konaté réussira-t-il là où ses prédécesseurs ont échoué ?

Quarante-huit heures ont suffi, après la mise en place du Gouvernement Abdoulaye Idrissa Maiga, pour tenir le premier Conseil des ministres sous la Présidence du Chef de l’Etat. Et comme pour signifier toute sa détermination à informer l’opinion nationale et même internationale, le tout nouveau porte-parole du Gouvernement a convié la presse pour le débriefing. A cette occasion, il a rendu compte des travaux du Conseil des ministres mais aussi et surtout donné confirmation de la fin de la longue grève des travailleurs de la santé. Et depuis lors, comme la méga star, c’est Abdel Karim Konaté qui occupe l’espace médiatique. Auréolé de ce qu’il convient d’appeler la première victoire du nouveau Gouvernement, le Ministre Konaté a désormais le vent en poupe. Il a innové le point de presse pour le débriefing du conseil des ministres. Ce rendez-vous avec les journalistes a enregistré outre la présence du porte-parole, celle des ministres en charge de l’Energie et du Développement industriel qui ont commenté deux importantes décisions prises en Conseil des ministres concernant leurs départements. La question que l’on pourrait se poser est de savoir si, à ce rythme, le ministre porte-parole du Gouvernement tiendra la cadence. Car avant lui, le porte-parole du président de la République s’était donné à cet exercice, tambour battant, avant d’arrêter net sans aucune explication. Selon nos sources, le nouveau porte-parole du gouvernement se serait entouré d’un comité constitué de professionnels de la COM.

S’il faut saluer sa promptitude et sa volonté de bien faire, il est très fort à craindre que le ministre du Commerce, porte-parole du Gouvernement, se lassera comme Racine Seydou Thiam, celui du Président de la République. M. Thiam qui avait institué un cadre, Rendez-vous avec Koulouba, salué par les hommes de médias, a fini par disparaitre des caméras de l’ORTM et des micros des journalistes de la presse privée. La raison semble être la difficulté à répondre à certaines questions embarrassantes. Il serait opportun pour le porte-parole du Gouvernement de prendre conseil auprès de Racine Thiam et de Mahamane Baby afin de savoir, pourquoi après avoir commencé tambour battant, ils se sont essoufflés net.

En somme, la mission assignée au porte-parole du gouvernement est à la fois délicate, exaltante et valorisante. Cependant, quand on a la lourde tâche de souffler dans le « vouvouzela » de la République, il faut savoir que c’est plus une affaire de souffle que d’enthousiasme.

             Youssouf Sissoko

[email protected]


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here