Ministère du développement industriel : Plus de 50 activités menées durant l’année 2016

11

Le ministère du Développement industriel a organisé un atelier, le mardi 18 avril dans ses locaux, pour examiner et valider le rapport d’activités 2016 constitué d’environ 51 activités, avec un taux global de réalisation de 71% et le programme d’activités prévisionnel couvrant la période 2017. Ce plan d’action s’inscrit dans la poursuite de la mise en œuvre de la vision du changement prônée par les nouvelles autorités, en parfaite cohérence avec le document Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD 2016-2018) adopté en 2016, et qui constitue le principal cadre de référence au Mali. La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim.

À la différence des éditions précédentes, le département du Développement industriel a fortement impliqué les organisations faitières du secteur privé dans le processus de validation du programme d’activités pour une meilleure circulation de l’information et un meilleur  rapprochement de l’administration des usagers. Durant cette rencontre, les participants ont examiné et validé plusieurs documents notamment le rapport d’activités 2016 constitué d’environ cinquante une (51) activités, avec un taux global de réalisation de 71% et le programme d’activités prévisionnel couvrant la période 2017.

Concernant le rapport d’activités 2016, le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim a laissé entendre que durant l’année écoulée, plusieurs chantiers ont vu le jour notamment  dans les domaines de la promotion industrielle, de la normalisation, de la qualité, de l’agro-alimentaire et du suivi évaluation. «Toutes ces actions convergent vers l’atteinte des objectifs de la politique nationale de développement industriel adoptée en 2010 dont le plan d’action a été relu et actualisé sur la période 2015-2017», a-t-il déclaré.

Selon le ministre, d’autres réalisations ont eu lieu durant l’année 2016. Parmi lesquelles, il a cité l’agrément de 41 produits industriels au schéma de Libéralisation des Echanges (SLE) de la CEDEAO ; l’inauguration de l’unité de fabrication d’engrais organique (Eléphant vert) à Ségou ; la réalisation de l’étude sur les filières pour appuyer la création des entreprises agroalimentaires dans les zones de compétence ; l’attribution de 181 certificats d’origine pour une valeur d’exportation totale de 59 312 777 225 FCFA ; la valorisation de (03) inventions sur l’innovation technologique.

Dans le domaine de la normalisation et la qualité, 58 projets de normes sont élaborés dont une (01) de la santé et de l’hygiène publique ; trois (03) du biocarburant ; douze (12) de l’électrotechnique ; (05) de la chimie et de l’environnement ;  cinq (05) de l’hôtellerie et du tourisme ; deux (02) du transport ; deux (02) des textiles , cuirs et peaux ; deux (02) des céréales et dérivés ; neuf (09) des fruits, légumes et oléagineux ; trente-trois (33), l’organisation du prix malien de la Qualité, remporté par l’entreprise CIRA-Mali. «Il est important de noter aussi que deux (02) entreprises sont certifiées conformes à L’ISO 9001 : 2008 dont TOGUNA AGRO-INDUSTRIES et MOULIN MODERNE DU MALI(M3) à Ségou», a-t-il ajouté.

Dans le domaine de la restructuration et la mise à niveau des entreprises industrielles, trois (03) pré-diagnostics stratégiques des entreprises industrielles sont réalisés et deux (02) diagnostics stratégiques des entreprises industrielles sont réalisés.

À en croire Mohamed Aly Ag Ibrahim, en 2016, il a été réalisé aussi la pose de la première pierre de l’unité de chaux de la société carrière et chaux du Mali à Karanga (Bafoulabé) ; le lancement des travaux de réalisation du complexe industriel du groupe M3 à Ségou et la pose de la première pierre de l’extension du complexe agroindustriel des Moulins Modernes du Mali (M3) à Ségou.

Wassolo                      


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here