Nouveau bureau du CESC : Le Président Haïdara appelle à l’honorabilité et à la responsabilité

23

Conformément au décret N° 03 06/PM-RM du 05 avril 2017, le Conseil économique, social et culturel s’est réuni du 17 au 21 avril en session extraordinaire consacré au renouvellement partiel du bureau de l’institution.

C’est dans une atmosphère bon enfant que le renouvellement partiel du bureau du CESC s’est déroulé. Il a porté sur l’élection des secrétaires de bureau et des 5 présidents de commissions. A l’issue des élections, M. Issa Sidibé, représentant le secteur minier est désormais le 1er secrétaire de bureau. Ainsi, il remplace Maouloud Ben Kattra actuellement ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Mme Diarra Fatoumata Sidibé, des Ordres professionnels, succède à Mme Bathily Rokia Macalou du Conseil régional de Koulikoro. Mme Niankaté Goundo Kamissoko de l’APCAM succède à elle-même au poste de Président de la commission Développement Rural. Tout comme M Mamadou Sanoussi Daffé réélu à la tête de la commission Sciences technique et Environnement et Mme Keita Estelle Zoumanhou de la CAFO, réélue à la présidence de la commission Affaires Sociales et Santé. M Abdramane Sall des ordres professionnels est désormais le patron de la Commission économique et financière et M Mamoutou Keita du monde de la culture succède à notre confrère Brima Fall à la tête de la commission de l’Education, de Culture et de la Communication.

Les précisions du Président Haïdara

Dans son allocution de clôture, le Président du CESC, Dr Boulkassoum Haidara a tenu à féliciter les nouveaux membres du bureau. « Vous êtes enfin parvenu, en toute liberté, en toute responsabilité et en toute objectivité à choisir démocratiquement les hommes et les femmes qui vont siéger au sein du bureau pour une durée d’un an renouvelable, je l’espère bien le sacro-saint principe de la juste distribution des rôles, c’est-à-dire : «the Right man on the right place » que l’on peut traduire par : « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut », a-t-il rappelé. Il a ensuite indiqué que les membres du Bureau doivent être des exemples d’honorabilité et de responsabilité. Par conséquent, Ils doivent être discrets et savoir taire les secrets de délibérations ou des décisions collégialement prises au sein du Bureau. Ce qui implique selon lui, une solidarité et une complicité entre les membres du bureau. Le Président du CESC de rassurer en ce qui le concerne, qu’il s’efforcera de renforcer sa capacité d’écoute et de conciliation.

Il faut rappeler que le Président et le vice-président sont élus pour Cinq ans et ne sont pas de facto concernés pour le renouvellement partiel du bureau

 

Baba B Cissé

CCOM-CESC


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here