ADEMA-PASJ : Confusion autour du ministre Me Kassoum Tapo

36

Le gouvernement d’Abdoulaye Idrissa Maiga aurait  en son sein 4 ministres de l’ADEMA. L’un d’entre eux, en l’occurrence Me Kassou Tapo, n’est peut-être pas à comptabiliser parmi les adémistes de l’équipe gouvernementale.

Me Kassoum Tapo, il s’agit bien de lui, est le tout nouveau ministre des Droits de l’homme et de la réforme de l’Etat. Seulement voilà : depuis la publication de la liste des membres du Gouvernement, il est revendiqué par l’ADEMA alors que tout indique qu’il doit son poste à sa proximité avec le Chef de l’Etat auprès de qui il sert depuis Novembre 2015 comme conseiller spécial questions juridiques et institutionnelles.

Le célèbre avocat rejoignait Koulouba alors qu’il avait coupé les liens avec son parti, l’ADEMA. Motif apparent : le refus de sa candidature dans son fief de Mopti où il était député de 2002 à 2007. Pour l’anecdote, il était 4ème  Vice-président d’un Parlement qui avait au perchoir un certain IBK. Candidat malheureux aux dernières élections législatives dans la même circonscription, Kassoum Tapo  était sur la liste du parti UDD, le parti dirigé par Tiéman Hubert Coulibaly qui est aux affaires depuis la transition de 2012-2013.

A ce jour, le désormais ministre des Droits de l’homme n’a pas officiellement démissionné de ce parti et annoncé à l’ADEMA. A la différence de son colistier lors des législatives qui a rejoint le parti de l’Abeille, aucun cadre de la ruche n’a pu affirmer avec certitude que Me Kassou Tapo est redevenu Adémiste.  Une aubaine pour l’UDD qui, au final, se retrouve avec 2 ministres. Une première pour le Parti de la Colombe, qui se renforce à la veille du scrutin de 2018 décisif pour le second mandat de l’employeur de  ces deux représentants.

Quoi qu’il en soit, le PASJ ne compte en réalité que trois représentants tant que Me Tapo, sorti des rangs lors des dernières législatives, n’aura pas clarifié sa position.

La Rédaction

 

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here