Club Magassa des arts martiaux de Niamankoro : Ténémankan Koné, prête une main forte à la jeunesse

55

Comme à l’accoutumée, les jeunes pratiquants des arts martiaux, des cinq quartiers de la commune VI et Banguinéda, regroupés au sein du Club Magassa de Niamankoro Taekwondo (CMNT) étaient, pour la neuvième fois consécutive au terrain du siège, à Niamankoro, pour une démonstration annuelle, des arts martiaux.

C’était sous le parrainage du premier adjoint au Maire de la Commune VI, monsieur Ténémankan Koné, pratiquant. Cette cérémonie chaleureusement accueilli par la population de ce quartier, était présidée par le représentant du ministre de la promotion de l’Investissement et du Secteur privé, Naby Ibrahim Togola, représentant son ministre Konimba Sidibé. Etaient présents, les notabilités du quartier, les membres de l’association Danaya, dont le président Ibrahima Camara, le promoteur du Club Kaou Magassa, de la marraine de l’événement Mme Baby Assan Massaga et des invités de marque.

Pour la petite histoire, cet évènement est parrainé pour la sixième fois, par le conseiller communal responsable du parti Mouvement pour le Renouveau MPR. Monsieur Ténémankan Koné, occupe actuellement le poste de premier adjoint à la Mairie de la commune VI. Très sollicité par son entourage, la population de Niamankoro, était sortie massivement ce jour, pour accueillir leur élu communal, dans une joie très intense, afin d’agrémenter la cérémonie.

A cette occasion, Ténémankan ne s’est pas présenté les mains vides. Il a apporté un don pour les jeunes, pour prêter main forte, à la jeunesse de Niamankoro, sortie très nombreuses lors des élections communales, pour choisir la liste MPR. C’est ainsi, à travers l’association Danaya, le Club Magassa de Niamankoro a reçu des mains du maire, des tapis de sports pour les centres de Karaté.

Un geste fortement apprécié par l’association et les jeunes pratiquants des arts martiaux. D’une valeur de un million huit-cent mille franc CFA, c’est le don que le maire Koné a offert comme un geste d’encourage aux jeunes.

Le chef de quartier, Drissa Traoré dit Ladji, au nom des notabilités du quartier, a apprécié ce geste à sa juste valeur. Avant d’ajouter que Ténémankan Koné n’est plus à présenter à Niamankoro, du fait de sa présence de tous les jours aux côtés de la population. A ses dires, les ambitions de ce cadre politique, n’est autre que le développement de Niamakoro et le bien être de ces populations. « Ténémankan a tout le temps répondu à nos demandes, nos sollicitations, à chaque fois, que nous avons sollicité son aide. Un homme disponible et ouvert. Ténémankan Koné est sociable, il n’est pas comme beaucoup d’autres que nous voyons seulement à la veille des élections », a indiqué le vieux.

Quant au président de l’association Danaya, Ibrahima Camara, fera savoir que son organisation toujours fidèle à Ténémankan Koné, regroupe aujourd’hui, plus de cinq cent femmes en commune VI et dans cinq quartiers à savoir : Banakabougou, Yirimadjo, Faladiè, Sénou et Niamankoro. Ibrahima Camara, s’est aussi joint au chef de quartier, pour témoigner les actions sociales du maire Ténémankan Koné à l’endroit de son association et toute la population de la commune. « ce caractère fait de lui, le politicien intouchable à Niamankoro », a-t-il précisé.

Poursuivant ses propos, il a rappelé que le centre du Club Magassa de Niamakoro Taekwondo a été électrifié par Ténémankan Koné, deux jours après sa demande. Ibrahim Camara a profité de la tribune, pour solliciter de nouveau, les compétences du maire, à secourir encore le centre, en approvisionnement d’eau. « Nous avons de l’électricité, mais ce n’est pas tout monsieur, nous comptons encore une fois, sur vous, pour alimenter notre centre en eau potable, pour le bien être des enfants » a sollicité le président de l’association Danaya.

Cette intervention a été suivie par la remise des tapis à l’association Danaya, pour le compte du Club Magassa de Niamakoro Taekwondo. Composée de plusieurs pièces de tapis, ce don servira aux centres de Karaté, pour un environnement non seulement propre, mais aussi un espace de sécurité pour les enfants pratiquants les arts martiaux. Une donation qui a coûté à Ténémankan Koné, la somme de 1 800 000 FCFA, environ deux millions de nos francs CFA.

Après la remise de la donation, les éléments de la protection civile de la commune VI, ont procédé à une séance de stimulation de prise en charge d’un cas d’accident. Le Lieutenant Maciré Traoré, a d’abord décliné, le rôle des hommes du feu dans la société, en mettant l’accent sur les principales missions de sauvetages de vie humaines, qui leurs sont assignés. Comment aborder une victime ? Le déroulement des premiers soins, jusqu’à son admission à l’hôpital. L’assistance a été éclairée sur ce processus, avant d’assister à des chorégraphies, des prestations d’artistes, de sketchs et des démonstrations impressionnantes de la part des pratiquants des arts martiaux dont plusieurs disciplines confondues.

Pour le promoteur du Club Kaou Magassa, ceinture noire, troisième dan internationale, au-delà des arts martiaux, le club évolue aussi dans le domaine de l’assainissement de l’entretien des routes et toutes autres actions entrant dans le cadre du développement local, avec la collaboration et le soutien des autorités locales. A l’en croire, les arts martiaux font de sorte que les enfants soient endurants, forts à travers l’apprentissage des disciplines sportives. « Quand ils seront occupés, ils seront aussi non seulement résistants, courageux et ils n’auront pas de temps pour la délinquance et le banditisme.

Cela veut dire aussi que les arts martiaux sont des facteurs d’éducation et de formation. S’agissant de Ténémankan Koné, il est le seul politicien de Niamankoro, qui partage tout avec nous. C’est pourquoi, nous avons toujours travaillé avec Ténémankan Koné. Parce que ce dernier a toujours posé des actions de développement à Niamankoro. Nous pouvons dire aujourd’hui que Ténémankan est un de nous. Il nous soutien à chaque fois que le besoin se fait sentir à notre niveau. Cet appui de Ténémankan va aussi dans le secteur de l’éducation. Il nous aide à prendre en charge des enfants démunis et enfants sans parents » a indiqué le promoteur du centre Kaou Magassa.

Prenant la parole, le premier adjoint au maire de la commune VI, Ténémankan Koné a salué les notabilités, les leaders religieux et traditionnels venus nombreux pour participer à cette fête. Il a mis l’accent sur sa bonne collaboration avec les jeunes de Niamankoro et l’association Danaya, avec qui il travaille chaque année, dans le cadre de l’organisation de cette journée, il ya de cela six ans. Ténémankan dit accepter de parrainer cette journée, dans le sens d’œuvrer à la promotion de la jeunesse et du développement de ce quartier.

Pour le maire, les arts sont des disciplines sportives oubliés, mais qui doivent être appuyées comme le football et Basketball. Selon lui, ils développent sensiblement l’esprit des enfants. « Que les enfants s’épanouissent dans un sport, ça ne peut que m’honorer » a indiqué Ténémankan Koné. Les actions de développement du quartier ne doivent se limiter seulement à la veille des élections pour nous les hommes politiques, elles doivent continuer. Aujourd’hui, c’est Niamakoro, parce que je loge ici. Demain, les actions peuvent continuer ailleurs dans la commune. Je me mets à la disposition de toute la jeunesse de la commune VI.

Il a lancé un appel à l’endroit des parents d’élèves et fait savoir que, même à l’école les enfants les plus intelligents sont généralement les pratiquants des arts martiaux. Auparavant, il avait répondu favorablement à l’association de sa demande de l’eau pour le centre.

Pour sa part, le représentant du ministre de la promotion de l’Investissement et du Secteur privé, Naby Ibrahim Togola, a au nom de ministre Konimba Sidibé empêché, remercié et salué les actions du maire et a demandé aux jeunes de le soutenir. Selon lui, sans l’union, le développement local est difficile.

Dramane Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here