Composition du nouveau gouvernement : Le non de Me Mountaga Tall à IBK

106

Pour continuer à faire partie du nouveau gouvernement constitué par Abdoulaye Idrissa Maïga, le 11 avril 2017, Me Mountaga Tall qui s’est vu bousculer de son ancien poste de ministre de l’Economie numérique et de la Communication Porte parole du Gouvernement, était destiné à celui des Droits de l’Hommes. Mais IBK, le meneur, n’avait pas pris soin de parler au président du CNID FYT, en l’occurrence Me Tall, qui refusa la proposition. En fait c’est une petite démission, pour répondre à la non-reconnaissance des résultats qu’il considère avoir engrangés, date de son entrée au Gouvernement au 11 avril 2017. IBK désemparé tend la main à un de ses nombreux conseillers sans dossiers. Me Kassoum Tapo a répondu ‘’oui’’.

——————————————

Nouveau gouvernement

Le plan de Modibo Kéita de faire partir Ag Erlaf échoue

C’est dans un jeu de chaise musicale que Me Baber Gano s’est trouvé une place dans ce gouvernement, alors qu’il n’était vraiment pas senti par IBK. Il est pourtant là, ministre des Transports, à la faveur d’un énorme vacarme créé par les dissonances du jeu de chaise musicale. Modibo Kéita aura tout fait pour partir en trainant avec lui, la main de Mohamed Ag Erlaf, dont les efforts ne sont pas jugés très satisfaisants dans la recherche de la paix et de l’intégrité territoriale du Mali. Mais, contrairement à Me Baber Gano, Mohamed Ag Erlaf devenu ministre de l’Education a été imposé par le président IBK. Il serait aussi le bien aimé des partenaires.


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here