Remaniement ministériel : Voilà la victime collatérale.

61

Si le gouvernement est déjà actif force est de reconnaître qu’il aura eu des incidences à  certains niveaux. Et pour cause, la mue effectuée en son sein a eu pour victime Ozone Mali.

Depuis plus de deux ans, Ozone Mali a pour mission d’assainir la capitale malienne. Seulement il est de ces moments où les corvées n’en finissent pas. Durant plus de deux semaines, Bamako était inondée par des ordures atypiques aux carrefours et ronds-points de la capitale. Canaris, lots de feuilles de tisanes entre autres ont envahi ces intersections de la circulation routière.

Recoupements faits, il nous est revenu que ce sont les fonctionnaires, membres de cabinets ministériels voire ministres ou ministrables qui étaient les auteurs de cette pagaille ordurière. Soit menacé quant à maintenir son poste ou annoncé dans la nouvelle équipe, ils sollicitent marabouts et charlatans pour leur faire des miracles. Dans la plupart des cas, leurs conseillers occultes suggèrent des sacrifices à «déposer» aux carrefours. C’est pourquoi, il n’était pas si rare de voir des personnes jeter des œufs et filer à la poudre d’escampette.

Le silence de ceux-là qui sont censés légiférer s’apparente pour le moins à une caution. Et il va de soi que ce soit Ozone Mali qui prenne les pots plutôt que les canaris cassés. Vu la fréquence des remaniements  et changements de gouvernement au Mali, il est clair que le groupe Marocain aura de la matière à nettoyer du côté de Bamako. Ce qui pourrait sous-entendre que toute rumeur de remaniement fait trembler les agents qui voient leur corvée se décupler.

En revanche, les commanditaires de ces ordures, notamment les marabouts, se frottent les mains sachant que des espèces sonnantes et trébuchantes pleuvent sur eux à chaque sollicitation pour les postes administratifs.

La Rédaction


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here