Coup dur pour l’ADEMA-PASJ: Abdel Kader Sidibé débarque avec armes et bagages à la CODEM

43

L’ancien Maire de la Commune III, Abdel Kader Sidibé, milite désormais au sein du parti de la Quenouille, CODEM (Convergence pour le Développement du Mali), un jeune parti de la scène politique malienne qui fait un bond spectaculaire depuis un certain temps dans le grand marigot politique malien. L’annonce a été faite par l’intéressé lui-même au cours d’une conférence de presse au Grand Hôtel de Bamako le samedi 22 avril 2017. Pour l’occasion, il avait à ses côtés le 1er Vice-président de la CODEM, l’honorable Boulkassoum TOURE, président du groupe parlementaire APM à l’Assemblée Nationale, le 2ème Vice-président Souleymane Makamba DOUMBIA, et Youssouf SINGARE, secrétaire politique.

La CODEM vient ainsi, de par cette adhésion d’Abdel Kader Sidibé, de frapper un grand coup, car l’homme n’est pas un aventurier politique, loin s’en faut, puisque très bien connu dans le milieu politique malien, pour avoir été le seul à Bamako à réussir le challenge de se faire élire pendant trois mandats successifs, sans discontinuer à la tête d’une Mairie ! En effet, ancien leader de la Fédération des Etudiants Noirs d’Afrique en France (FENAF) ; membre fondateur du parti ADEMA ; ancien fonctionnaire international ; Abdel Kader Sidibé fut Maire de la Commune III du District de Bamako pendant 17 ans (1998-2016), sous les couleurs du parti rouge et blanc. A l’époque, dira-t-il, lorsqu’il quitta son poste de fonctionnaire international pour briguer la Mairie de la Commune III, l’ancien Président de la République, Alpha Oumar KONARE l’avait qualifié de fou pour ce choix qu’il ne regrette pas du tout, après de bons et loyaux services rendus à son pays.
Son arrivée dans les rangs de la CODEM confortera beaucoup ce parti dans le District de Bamako qui ne fait point mystère de sa volonté de conquérir l’Hôtel de Ville de Bamako lors des prochaines joutes régionales. La CODEM, faut-il le rappeler, avec 5 députés élus à l’Assemblée Nationale en 2013 et 700 conseillers communaux obtenus à l’issue des élections communales du 20 novembre dernier, occupe le rang de quatrième force politique du Mali, en seulement neuf (9) ans d’existence. Occasion pour le 1er Vice-président de la CODEM, l’honorable Boulkassoum TOURE, de rassurer le nouvel arrivant qui méritera de la place qui sied à son rang.
Pourquoi la CODEM ?
Abdel Kader Sidibé dira qu’en plus de la convergence de vues qu’ils ont de ce qui doit être la chose politique, la CODEM s’illustre par son ancrage dans les valeurs fortes de notre société, toute chose qui est conforme à sa vision et à ses convictions politiques. Ne va-t-il pas faire comme Sékou Diakité, cet autre adémiste qui avait rejoint les rangs de la CODEM avant de signer son retour à l’ADEMA ? Comme réponse, le grand éléphant politique de la Commune III dira que tout le différencie de Sékou Diakité : ils n’ont ni le même caractère, ni la même formation politique, encore moins la même vision de la politique… Lui étant né et ayant grandi dans la politique, contrairement à nombre de politiciens de la 25ème heure qui ont depuis envahi le terrain politique malien.
Salif Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here