Epanouissement des femmes rurales : L’Association d’Entraide et de Développement au chevet des femmes de Sikasso et Ségou

30

Afin d’offrir un cadre de vie idéale d’épanouissement aux femmes rurales et de contribuer à l’amélioration de leur condition socio-économique, l’Association d’Entraide et de Développement (AED) a lancé un programme d’appui à l’entreprenariat des femmes rurales des régions de Sikasso et Ségou. Le programmé financé par l’ONU Femmes et porté sur les fonds baptismaux le Mardi 25 Avril 2017 à la maison de la Femme et de l’Enfant, était placé sous la houlette de Hady Sangaré, la représentante de l’ONU Femmes, en présence de la secrétaire exécutive de l’AED Mme Faye Korotimi Thiam ainsi que plusieurs représentantes des ONG et Associations œuvrant dans l’épanouissement des femmes maliennes.

Selon Hady Sangaré, la représentante du directeur résident de l’ONU Femmes au Mali, les femmes constituent la couche la plus précieuse du Mali et un appui en leur faveur pour leur épanouissement n’est jamais de trop. Raison pour laquelle, dit-elle,  Onu Femmes a décidé de financer le projet. Elle a affirmé que l’Onu femmes tisse des liens étroits avec l’Association d’Entraide et de Développement (AED) dans le but d’assurer un meilleur avenir aux femmes maliennes en général et les femmes rurales en particulier. Hady Sangaré a évoqué les énormes difficultés auxquelles les femmes rurales sont confrontées tout en soulignant que sa structure en collaboration avec beaucoup d’associations et d’ONG  sont à pied d’œuvre afin de soulager leur souffrance. La représentante du représentant résident de l’Onu Femmes a rassuré la secrétaire exécutive de l’AED du soutien de sa structure pour l’épanouissement des femmes maliennes. Mme Faye Korotimi Thiam la secrétaire exécutive de l’Association d’Entraide et de Développement a entamé ses propos en déployant les objectifs de l’Association d’Entraide et de Développement qui est de contribuer à l’amélioration des conditions socio-économique des femmes membres de l’association pour l’appui conseil, la formation, le soutien financier et favoriser l’acquisition de compétences et de moyens en vue d’autonomisation des groupements de base. Elle a signalé que ce programme permettra de renforcer les capacités des femmes rurales des régions de Sikasso et Ségou afin qu’elles posent les jalons de leur épanouissement via des activités génératrices de revenus.

Moussa Samba Diallo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here