Forum de l’habitat et des banques à New-York et à Atlanta : informer la diaspora malienne sur les possibilités d’investissement au pays

76

Prévu du 13 au 14 mai à New-York et du 17 au 18 mai à Atlanta, le Forum de l’Habitat et des Banques et de l’Assurance est une opportunité pour les Maliens vivant aux USA de préparer leur retour au pays, en investissant dans l’immobilier ; mais aussi, dans les produits de l’assurance.

Une vue des participants lors de l’édition 2016
Une vue des participants lors de l’édition 2016
Organisé par la Société Salvage Bureau, en partenariat avec l’Agence de Cession Immobilière (ACI), le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, le ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, le ministère de la promotion de l’Investissement et du Secteur privé et l’Office Malien de l’Habitat, le Forum de l’Habitat et des Banques a pour objectif d’informer les Maliens vivant aux USA sur les possibilités réelles d’investissements au pays. Notamment, dans les domaines de l’immobilier et des produits de l’Assurance.

Mr. Abdoulaye Traoré, alias Jaggar, l’organisateur du FOHABA et non moins PDG de la Société Salvage bureau, à droite en compagnie cadre de l’ACI
Mr. Abdoulaye Traoré, alias Jagger, l’organisateur du FOHABA et non moins PDG de la Société Salvage bureau, à droite en compagnie cadre de l’ACI
Troisième du genre, après celui de 2015 et de 2016, cette troisième édition se propose, d’abord, de s’informer sur les besoins réels de la diaspora malienne, en termes de produits bancaires et immobiliers. Ensuite, organiser une semaine commerciale de vente de produits bancaires et immobiliers.
Lors de la dernière édition, des sociétés immobilières privées et des entreprises d’Etat s’étaient frottées les mains au cours de cette semaine commerciale. Selon nos informations, la SEMA avait enregistré des promesses de ventes d’habitat de 2 milliards CFA ; l’ACI, entre 800 et 900 millions CFA.

Une vue du Présiduim, lors de la dernière édition. A gauche, en blanc, Mr. Abdoulaye Traoré, PDG de la Société Salvage
Une vue du Présiduim, lors de la dernière édition. A gauche, en blanc, Mr. Abdoulaye Traoré, PDG de la Société Salvage
Après la réussite du Salon de l’Habitat de Bamako (SAHABA), à l’issue duquel elle a enregistré une centaine de promesses d’achat, l’ACI s’associe, de nouveau, à la Société Salvage Bureau avec le même objectif : permettre aux Maliens où qu’ils se trouvent de se procurer un logement décent.
Outre les parcelles nues, proposées par l’ACI, les banques proposent, à travers les sociétés immobilières, la construction des logements. Il s’agit, entre autres, de logements économiques, de moyen et grand standing.
Créée par ordonnance n° 92-001/P-CTSP du 15 janvier 1992, l’Agence de Cession Immobilière (ACI) est une société anonyme, d’économie mixte. Dont les actions sont détenues à 50 % par l’Etat malien, 49,8 % par le gouvernorat du district de Bamako et à 0,2 % par les privés.
De sa création à nos jours, elle a permis à des milliers de Maliens, de l’intérieur comme de l’extérieur, de se doter de terrains nus sur des sites aménagés. S’y ajoute l’aménagement des centaines de kilomètres de caniveaux de drainage des eaux usées, des canalisations d’eau potable, des bornes fontaines, des poteaux d’incendie, des lignes électriques moyenne et haute tension, des postes électriques de transformation ou des lignes d’éclairage public…
Son capital est de 400 millions CFA.
Après Atlanta et New-York, l’ACI et la Société Salvage Bureau entendent se tourner vers les Maliens vivant en Europe. Dans les mois à venir, le Forum de l’Habitat et des Banques sera organisé dans plusieurs pays d’Europe. Notamment, en Espagne, en Italie, en Angola, à Brazzaville ….
En attendant, tout a été mis en œuvre pour que les forums d’Atlanta et de New-York soient un succès. Ils seront organisés, selon Mr Abdoulaye Traoré, fondateur de la Société Salvage Bureau, sur un site d’une superficie de 2 et à 3 ha. Histoire de permettre à la diaspora malienne, basée aux USA, de disposer de stands dignes de ce nom.

Oumar Babi

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here