FORUM DE PRESSE: La Hac dégaine contre les radios en situation irrégulière

37

Le président de la Haute autorité de communication était l’invité du Plateau du Forum de presse le jeudi 20 avril dernier à la Maison de la presse. Interrogé sur le cas des radios dites ‘’pirates’’, M. Fodié Touré président de la Hac est on ne peut plus clair : « ces radios ont violé les textes et doivent subir les conséquences ».
Face aux hommes de média, le président de la Haute autorité de communication n’a pas été tendre sur la situation de certaines radios de la place qui émettent sans autorisation depuis plus d’un an. Il s’agit de certaines radios de Bamako et de l’intérieur du pays. En tout, 47 radios sont impliquées dans l’affaire dites ‘’piratage’’.
Pour l’heure, la Hac selon son président, va évaluer et analyser la situation afin de prendre des mesures adéquates : « Nous nous sommes focalisés sur une mission et nous avons conscience de la délicatesse de cette mission, mais notre vœux est que les médias nous comprennent », s’est expliqué M. Touré.

Pour le président, la Hac va prendre acte de toutes fraudes concernant les ondes : « la fermeture de ces 47 radios fait vraiment l’actualité, mais nous, c’est une solution qu’on a apportée à un problème qui est posé depuis plus d’une année. Ces radios ont été avisées depuis novembre 2016, elles ont d’ailleurs reconnu avoir émis sans autorisation. Je pense que c’est l’essentiel, on ne peut pas poser ces genres d’actes dans un Etat de droit où l’espace médiatique est réglementé par des textes qui sont portés à la connaissance de ces radios », a-t-il précisé.

Il note par ailleurs que le cas des télévisions sera analysé, mais précise que les sites restent encore non réglementés par l’Etat : « La Hac a les moyens techniques pour aller au bout de ses engagements », a ajouté le président.

A.K

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here