Mali : Modibo Keïta pointé du doigt dans la mise en œuvre de l’accord de paix

38

Officiellement créé pour faciliter l’application de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali, le Comité national de coordination de la mise en œuvre de l’accord (CNCA), rencontre des obstacles majeurs. Et, selon nos confrères malien de l’Indicateur du Renouveau, c’est l’ancien Premier ministre, Modibo Kéita qui à l’origine.

Placé sous la tutelle de la Primature, le CNCA a été initié dans le but ultime de renforcer le dispositif du Comité de suivi de l’accord, présidé par la médiation internationale.

Mais selon notre source, un dysfonctionnement lié à la gouvernance à la Primature a empêché le CNCA de mener ses missions. De plus, toutes les propositions formulées par ses membres ont été rejetées en bloc par le chef du gouvernement d’alors M. Kéita.

Au niveau national, il n’y a pas de répondant pour appuyer les décisions issues de la médiation internationale. Sur ce registre, Modibo Kéita est accusé d’avoir laissé la situation perdurer et n’a rien fait pour mettre le processus sur le rail : en impliquant les compétences nationales.

Autre difficulté liée à la gestion du CNCA, les partenaires qui avaient commencé à manifester un grand intérêt pour ses activités lui ont finalement tourné le dos. Et le personnel technique retenu pour l’animer a finalement été orienté au bureau du Haut représentant du chef de l’Etat pour la mise en œuvre de l’accord, renseigne encore notre source.


Source : Afrique360

Afrique360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here