Marche de soutien au CONOR : Le Premier Ministre invite les deux camps au dialogue pour que la suspension soit levée

41

Sur invitation du Mouvement de soutien au football malien, des centaines de partisans de 6 ligues régionales (Tombouctou, Kayes, Ségou, Kidal, Gao et Bamako), de 30 clubs et 14 associations ainsi que des footballeurs et des supporters, ont battu le pavé hier mardi 25 avril 2017. La marche, encadrée par les forces de l’ordre et qui n’a connu aucun dérapage, a quitté la bourse du travail pour la primature où les dirigeants de la marche conduits par leur président Mamadou Dippa Fané, ont été reçus par le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga.

Après leur réception par le PM, les marcheurs ont rebroussé  chemin en scandant toujours des slogans  de soutien à la décision de l’Etat malien de dissoudre la Femafoot: «soutien au Conor», «oui à la décision de dissolution  du comité exécutif  par le gouvernement», «non à l’exclusion de Kidal au football malien», etc. L’objectif  de la marche, était, en effet, de soutenir la décision de dissolution du comité exécutif de la Fédération Malienne de football (Femafoot) par le gouvernement de la République du Mali. «Nous membres de la Femafoot, supporters, sympathisants et dirigeants du football, réunis ce 25 avril, déclarons, ici, soutenir la décision du gouvernement malien, de dissoudre, conformément à la législation malienne, le comité exécutif de la Fédération malienne de football (Femafoot)», déclare Mamadou Diappa Fané, président du mouvement de soutien au Conor. C’est pourquoi, ajoute-t-il, engagés pour l’instauration de la transparence dans la gestion du football et dédiés à la promotion du Mali et de son football, nous vous faisons le serment de tout mettre en œuvre pour que plus jamais l’avenir des enfants ne soit compromis par « des comportements égoïstes et irresponsables. » «Nous dirigeants, qui engageons nous ressources personnelles pour gérer nos clubs, requérons votre forte implication pour assainir notre football. Ca nous avons souci de l’avenir des jeunes footballeurs et affirmons aujourd’hui que nous n’avons pas de leçons de patriotisme à recevoir de ceux qui vivent du football malien», indique Mamadou Dippa Fané.

Le Premier Ministre appelle les deux camps au dialogue

En réponse au président du mouvement de soutien au Conor, Abdoulaye Idrissa Maiga, a invité, vivement, les deux camps opposés au dialogue pour que soit levée rapidement la sanction du Mali, afin que les jeunes puissent reprendre les compétitions, continué à exprimer leurs talents et réaliser des résultats pour le pays. «La semaine dernière, j’ai reçu l’autre camp de la crise du football. J’ai le sentiment que le football au Mali à travers les dirigeants connait plusieurs compartiments. Avant vous, on a indiqué à l’autre groupe qu’on est bien conscient que le front social traverse beaucoup d’incompréhensions. On a indiqué que notre priorité reste le dialogue, la main tendue avec l’idée qu’il faut respecter toutes les libertés, en rappelant qu’elle connaît aussi des frontières pour permettre d’autres libertés de s’exprimer.  Vous avez tous évoqué la difficulté qu’il y a au sein du monde du football et votre souci est de donner l’opportunité aux jeunes de jouer au ballon. On est sur la même  longueur d’onde. Lors de notre rencontre, je  vous aie indiqué notre volonté de mettre une équipe de conciliateurs pour qu’on puisse parler. Ce qui a commencé lundi dernier et se poursuit ce soir (ndrl mardi 25 avril). Je voudrai que chacun transcende les questions personnelles. L’objectif visé est de ramener le calme, la raison, pour taire les questions de personnes. Nous pouvons regarder dans la même direction si chacun de son côté fourni le maximum d’effort. J’attends que les négociations aboutissent à un accord, cela dépend de vous. Notre implication ne fera jamais défaut»,  a déclaré le Premier Ministre  Abdoulaye Idrissa Maiga.

Hadama B. Fofana


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here