Présidentielle 2017 : Les Français en phase de casser leur système

42

Le duel du deuxième tour des élections présidentielles françaises est désormais connu, il s’agit d’Emmanuel Macron contre Marine Le Pen. Si nous nous referons aux sondages qui ont été efficaces concernant les résultats, Macron deviendrait le prochain président de la république française.

François Hollande est en train de réussir son coup. L’homme de dossier du parti socialiste français, devenu président n’a pas pu réorienter le socialisme en perte de vitesse. Emmanuel Macron va pouvoir instaurer un socialisme plus libéral. D’ailleurs ils (Hollande, Valls, Macron) ont été taxés de faire du libéralisme pur et dur sous une couverture socialiste. Le communisme et le socialisme ont montré leur limite. La Chine a pu libéraliser son économie tout en maintenant une politique de gestion communiste. La France va bouleverser aussi son système, qui est sur une base à forte dose de socialisme. Macron est un social libéral de fait, c’est d’ailleurs pour cela que François Bayrou s’est bien senti chez lui comme allié.

Dans nos pays nous devons faire très attention à l’incompréhension et au mimétisme. Nos peuples dans leur majorité comprendront difficilement ce qui se passe en France, ils verront juste un jeune au pouvoir. La France est un pays développé qui a beaucoup d’acquis, elle n’a pas un problème de génération, mais un conflit de système. Chez nous au Mali, nous verrons le coté jeune du probable prochain président de la France et, nous pourrons être tenté par le mimétisme.

Le Mali est dans une situation actuellement où nous ne pourrons pas parler de développement mais plutôt de sauvetage. Le pays de Soundjata est pratiquement à terre. Nous devons avoir pour objectif de le relever d’abord, pour cela il nous faut plus qu’un « président stagiaire » Il nous faut surtout un technocrate expérimenté, connaisseur du système national et international, maitrisant le mécanisme de gestion politique et administratif du pays. Il doit surtout savoir communiquer avec la nouvelle génération pour l’amener à avoir les outils nécessaires pour reprendre un pays stabilisé afin de le développer. Macron doit nous donner la leçon que l’économie joue un rôle important dans une société moderne, que l’Etat doit planifier et que le peuple a droit à un bon plan social pour maintenir la quiétude.

Au Mali nous ne devons pas nous emballer, la France va désigner son président, et nous devons, en fonction de nos relations, nous apprêter à lui présenter un projet gagnant- gagnant, sinon celui-là aussi, nous ne ferons que le suivre. Nous devons avoir un dirigeant courageux et assez intelligent.

Macké


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here