Bilan de la visite du Président IBK en Arabie Saoudite: Une Grande Moisson sans effet comme celle de la Chine ?

46

Depuis l’arrivée du Président IBK à la tête de l’Etat du Mali en septembre 2013, nous n’avons cessé d’entendre de gros mots, de grandes promesses. Même bien avant pendant la campagne électorale présidentielle des slogans comme le bonheur et l’honneur des maliens, Dieu, le Mali, ma conscience, Kidal rentrera dans le giron du Mali en trois mois, j’équiperai à hauteur de mission les Forces Armées Maliennes (FAMAS), la corruption sera bannie, les véhicules de l’Etat cesseront de circuler pendant le week-end, l’homme qu’il faut sera à la place qu’il faut etc…
Tous ces slogans se sont révélés très creux, comme s’ils avaient été avancés afin que le peuple morde à l’hameçon. En mémoire nous avons le voyage qu’il a effectué en Chine en septembre 2014.

A son retour, il a déclaré qu’il venait avec 5 500 milliards F CFA de porte feuilles de projets. Les maliens sont sortis sur l’appel du RPM pour réserver un accueil chaleureux au sauveur du Mali. Les voies étaient bondées de monde de l’aéroport jusqu’au domicile de Sébénicoro. Les populations avaient cru que cette moisson en Chine était une réalité. Malheureusement, aucun de ces projets n’a pas été jusque-là présenté même sous forme, avant-projet sommaire (A.P.S). Les projets de chemin de fer reliant la Guinée à Kita, les voies d’accès à la zone minière de Kenieba, le 4ème pont à Bamako sont restés lettre morte sans aucune explication.

Le voyage d’IBK en Arabie Saoudite de la semaine dernière ressemble fort au même scenario que celui de la Chine. La différence entre les deux, c’est que c’est lui-même qui a informé le peuple du bilan de ce énième voyage en ces termes :
Cette visite vient à son heure. Nous avons eu le grand bonheur de trouver un souverain très bien disposé à l’endroit du Mali, dans nos échanges et dans nos entretiens avec les autorités saoudiennes que j’ai reçu les unes après les autres.

Tous m’ont dit avoir reçu des instructions fermes pour dorénavant prendre le Mali en charge dans les préoccupations de coopérations de développement. Cela avec le fonds saoudien, avec la BID, l’OCI. Tous ont rassuré renforcer la coopération avec le Mali, à revoir leur portefeuille à la hauteur de nos préoccupations. Cela est très confortant. J’ai eu le bonheur de la confirmation de la reprise de la route Sévaré-Gao, que l’aéroport de Kidal va être construit, que le tronçon Kidal, frontière algérienne est un acquis. Le Royaume nous aide à construire un hôpital dernière génération.

Les annonces sont en tout cas alléchantes au dit du Président IBK pourvu qu’elles soient vraies. Les maliens ne croient plus à leur président qui a dit beaucoup de choses qui se sont révélées fausses dans la pratique. Le peuple malien est devenu comme Saint Thomas, il ne croit en rien sans l’avoir vu ou constater, comme le disait un homme politique averti, le premier con n’est pas con, mais c’est le deuxième qui est vraiment con.

Badou S. KOBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here