Communiqué de presse de l’Association des Consommateurs du Mali (ASCOMA)

36

Malgré le contexte particulier de notre pays qui vit une crise multidimensionnelle sans précédent depuis 2012, nous notons avec une grande stupéfaction et inquiétude, la montée des revendications catégorielles, secteur par secteur dans la fonction publique Malienne.

Si le droit syndical est un acquis pour les travailleurs et qu'il contribue à améliorer leurs conditions de travail avec une rémunération à hauteur de souhait, le droit à la santé et à la vie fait aussi partie des droits humains les plus précieux tant au niveau de l'Onu que de toutes les institutions qui en sont issues : OMS,UNICEF,FAO, Organisation Internationale des Consommateurs (OIC).
Au plan religieux le droit à la vie est sacré et porter secours est une exigence divine.
Nous nous réjouissons du dénouement heureux après 37 jours de souffrances des couches les plus vulnérables, victimes innocentes.

Que de dégâts, que de pertes en vies humaines, que de douleurs incommensurables !
Aussi nous en appelons à plus de prise en compte des risques et dangers encourus par les couches vulnérables victimes/innocentes du système et qui payent les plus lourds tribus.
Suite à notre visite dans les 3 CHU, à savoir : HGT ; H Point-G ; Hôpital du Mali, c'est le lieu de saluer haut et fort les travailleurs du pavillon de dialyse du Point-G qui ont assuré la prise en charge complète, sans interruption aucune, du traitement de nos insuffisants rénaux dans le cadre du respect du droit à la vie.

Quel sacerdoce ! Nous leur en sommes particulièrement reconnaissants.
Notre souhait le plus profond est de voir toutes les couches sociales, retrouver cette synergie d'antan qui caractérise notre peuple, Nationaliste à tous les égards.
Plus que jamais, les maliens ont besoin de taire les combats catégoriels pour regarder dans une seule direction, à savoir la paix et la cohésion nationale.
Nous saluons la nouvelle équipe gouvernementale pour la promptitude avec laquelle elle s'est engagée pour gérer cette grève de la santé et au regard des résultats obtenus.
Que Dieu bénisse le Mali-Amen.

Bamako, le 25 avril 2017
Pour Ascoma
La Présidente
Mme Coulibaly Salimata Diarra
Officier de l’ordre national

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here