Modibo Koné, ancien PDG de la CMDT : Un cadre dévoué pour la cause de sa patrie

72

Le Mali, tout comme l’Afrique, est bourré d’hommes et de femmes de talents cachés qui sont dans l’ombre. Parmi ceux-ci figure un cadre valable dont le patriotisme n’est pas à démontrer et qui a fait de la CMDT ce qu’elle est aujourd’hui grâce à son ambitieux programme en faveur de la compagnie. Il s’agit de Modibo Koné (Un oiseau rare qui nous a échappés). En partant à sa découverte, nous avons aperçu un cadre compétent et rigoureux qui s’est imposé à travers le travail bien fait, mais aussi sa détermination et son engagement pour sa patrie. Voilà un des hommes intègres qui luttent farouchement contre le sous-développement.

Tout porte à croire que cet ingénieur de projets de développement avait un programme très ambitieux pour la Compagnie Malienne du Développement du Textile. C’est une espèce rare, un cadre intelligent et très rigoureux dans le travail. Très affectif avec sa terre natale, ce véritable manager a un amour profond pour son pays, le Mali, la terre de ses ancêtres, la terre de l’avenir de ses enfants. Modibo Koné est très doué avec des technicités avérées. Cela est une évidence quand on sait qu’il avait un programme ambitieux et très sérieux pour la compagnie. C’est pourquoi son passage à la CMDT a positivement marqué ses anciens collaborateurs qui regrettent à ce jour encore son départ. Car la nouvelle sur son relèvement à la tête de cette compagnie a provoqué une onde de choc jusque dans toutes les filiales et les secteurs de production de la zone CMDT. Incompréhension pour les uns, étonnement pour les autres. Selon un témoin, Il représente un modèle à suivre par de nombreux maliens et africains. La lutte contre la pauvreté et le sous-développement doit commencer, selon lui, par l’implication des africains de talents dans la conduite des chantiers et programmes qui touchent le plus grand nombre. Par ailleurs, il faut signaler que l’ancien patron de la CMDT est un homme sincère, humble, modeste et très sociable. Aux dires du même témoin, Modibo a un humanisme incontestable qui fait de lui très charismatique vis-à-vis de ses collaborateurs, voire ses voisins.

Ce cadre valable et intègre a toujours reçu les meilleures appréciations de ses collaborateurs de tous les services où il a passé. Après sept années de brillantes études supérieures sanctionnées par un diplôme supérieur de gestionnaire d’entreprise, Modibo s’est bâti une carrière faite de travail acharné en qualité d’ingénieur de projet de développement et en occupant plusieurs postes de responsabilité au cœur des missions de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) et ce, au service des Etats et des populations de l’UEMOA. Vingt ans durant, il fut tour à tour représentant du Président de la BOAD au Sénégal et en Guinée Bissau, Chef de Division, Directeur du Développement Rural et des infrastructures et Directeur des Opérations de la prestigieuse Institution sous- régionale. Il a piloté des projets de grande envergure qui ont transformé durablement le paysage des pays touchés. Nous pouvons citer entre autres : l’échangeur Multiple à Bamako, l’autoroute Bamako-Koulikoro, l’échangeur et les voiries de Ségou, le financement du développement de la chaine des hôtels AZALAI, le projet du grand contournement de la ville de Lomé, l’aménagement des périmètres agricoles à Molodo , Bewani et Kémacina, le projet en Partenariat Public-Privé du Pont Henri Konan Bédié, l’échangeur du boulevard Giscard d’Estaing à Abidjan, l’autoroute Dakar-Diamnadjo, le nouvel Aéroport international Blaise Diagne de Dakar. Patriote, il est nécessaire de rappeler que Modibo Koné a répondu à l’appel du président de la République dans le seul but d’apporter sa compétence, son savoir- faire et son riche carnet d’adresses du milieu financier pour redonner l’espoir aux producteurs de coton en particulier, et aux Maliens en général. De son passage à la CMDT, Modibo Koné n’aura fait que 9 mois à la tête de ladite compagnie. Pendant cette courte période, l’expert-banquier a mis son savoir-faire au service d’une structure gage du développement. Il est conscient que la seule manière de tirer durablement la production de coton au Mali passe par une augmentation du taux d’industrialisation.

C’est pourquoi Modibo Koné a mis tout son talent de banquier pour obtenir le financement de deux nouvelles usines d’égrenage (Kadiolo, Kimparana) et le renouvellement et l’extension de la capacité de trois usines existantes (Sikasso 1, Dioïla et Koumantou). L’obtention du financement de Kadiolo avec l’appui de la BOAD pour 15 milliards de FCFA et des banques locales a sauvé le pays de l’humiliation, car le premier malien à poser la première pierre alors que le financement n’était pas réuni. Pour inciter la production, l’ancien PDG Modibo avait promis une usine d’égrenage à Kolondiéba, à Béléco, à Bla, à Yorosso et la délocalisation de l’usine de Bamako à Kita. Les documents projets sont disponibles à la compagnie.

Parlant un peu de sa biographie, Modibo Koné, fils de Youssouf KONE et de Mariam MINTA, est né le 17 septembre 1958 sur les rives du fleuve Niger à Markala dans le cercle et la région de Ségou à 35km de la ville de Ségou tout prêt du barrage de Markala. Il est le mari d’Oumou COULIBALY, Technicienne de développement communautaire ; il est père de cinq enfants dont quatre garçons et une fille. Il servira dès 1984 à l’Office du Niger, en qualité d’Ingénieur d’étude à la Direction Générale et de responsable Gestion de l’eau et des travaux dans la zone de production de Molodo avec environ 5000 ha aménagés. Modibo Koné a rapidement eu un attachement particulier à la terre, son parcours professionnel démontre par ailleurs cet attachement et dont il ne cesse de parler en ces termes : «J’ai un lien affectif avec la terre en général, avec ma terre natale en particulier, et un amour profond pour mon pays, le Mali la terre de mes ancêtres et la terre de l’avenir de mes enfants.

Il a été actif dans les diverses initiatives visant à augmenter les capacités de production d’énergie dans les Etats membres, mais également à la construction de plusieurs milliers de km de lignes électriques d’interconnexion. C’est un agent actif du développement qui a pris avec fierté les rênes de la CMDT en 2016, animé par un fort sentiment et une motivation alimentés par l’amour de son pays, le Mali. Dès sa prise de fonction, en qualité de Président Directeur Général, il s’est préoccupé du sort des producteurs, de la qualité des intrants utilisés, de l’optimisation des rendements, du climat social en interne, de la modernisation des usines d’égrenage, de la transformation de la fibre malienne, de l’introduction de la coton-culture irriguée à l’Office du Niger, ainsi que de la diversification des partenariats techniques et financiers. Avec tous ces acquis à son compte, nous pouvons dire que si le Mali a besoin aujourd’hui des cadres valables et compétents pour un développement durable, Modibo Koné, cet oiseau rare en est une illustration.

Drissa KEITA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here