Basket-ball, championnat national : AS Ppolice-Djoliba, le choc de la 10è journee

46

Après 9 journées de compétition, Rouges et Policières occupent, respectivement, les deuxième et troisième places du classement et, seulement, un point sépare les deux formations. Une belle affiche en perspective !

Le match AS Police-Djoliba sera la tête d’affiche de la 10è journée du championnat national de basket-ball qui se dispute, ce week-end. Les deux formations se suivent au classement et ne sont séparées que d’une petite unité. Les Rouges occupent la deuxième place du classement, avec 15 points, contre 14 pour les Policières qui sont troisième du championnat. Le match AS Police-Djoliba sera la tête d’affiche de la 10è journée du championnat national de basket-ball qui se dispute, ce week-end. Les deux formations se suivent au classement et ne sont séparées que d’une petite unité. Les Rouges occupent la deuxième place du classement, avec 15 points, contre 14 pour les Policières qui sont troisième du championnat. Si les Djolibistes gagnent, elles conforteront leur place de deuxièmes, mais si l’équipe perd, elle pourrait être délogée par l’AS Police. C’est dire que tous les regards seront tournés vers ce choc, avec, d’un côté, le Djoliba condamné à gagner pour préserver sa place et, de l’autre, l’AS Police qui doit également s’imposer pour passer devant. Au match aller, les Rouges avaient dicté leur loi face au même adversaire et l’on attend une revanche des protégées de Boubacar Kanouté. En 9 journées de compétition, les Policières n’ont perdu que deux fois face…au Djoliba et au Stade malien, qui est leader du classement. Sur le papier, le Djoliba abordera la rencontre avec les faveurs du pronostic. Comme à l’aller, les Rouges pourront encore s’appuyer sur leurs individualités, notamment, Djénéba N’Diaye, l’une des meilleures joueuses du championnat. «Sur le tableau féminin, le Stade malien et le Djoliba sont actuellement les deux meilleures équipes du championnat. Par moment s’il arrive que l’AS Police piège les deux poids lourds, je pense qu’il sera difficile pour cette jeune formation de jouer le titre», estime l’entraîneur de l’équipe masculine de l’AS Police, Moussa Sogoré. «Mais, s’empressera d’ajouter le technicien, le match n’est pas gagné d’avance pour le Djoliba et il faut s’attendre à voir l’AS Police jouer ses chances à fond. Au Djoliba, il y a Djénéba N’Diaye, mais à l’AS Police, il y a également la capitaine Fatoumata Traoré qui est une grande force de l’équipe», expliquera le technicien. Cinq joueuses du Djoliba (Adama Coulibaly, Founé Sissoko, Nah Fatoumata Haïdara, Hawa Coulibaly et Aminata Traoré) figurent dans la pré-sélection de l’équipe nationale junior, contre deux pour l’AS Police (Ramata Gadiaga, Sokona Diaby). Pour l’entraîneur du Djoliba, Mamoutou Kané, il faut être prudent et ne pas sous-estimer l’équipe de l’AS Police. «Nous sommes en train de travailler pour gagner ce match, mais il faut rester prudent. Le statut de favori n’existe que sur le papier. C’est sur le terrain qu’il faut le confirmer», martèlera le technicien. Mamoutou Kané a d’autant de raisons d’être prudent, que son homologue de l’AS Police annonce que ses joueuses joueront avec la ferme intention de prendre leur revanche sur les Djolibistes. Pour lui, la surprise est tout à fait possible dans ce choc. «La surprise, nous y pensons. Nous travaillons dur et avec rigueur pour préparer le match», a ainsi confié Boubacar Kanouté. Avant le choc, AS Police-Djoliba, le leader du classement, le Stade malien (16 points) s’expliquera avec le Réal qui occupe la 6è place avec 10 points. Pour l’entraîneur du Réal, Séga Kanouté, son adversaire est un gros morceau dont il faut se méfier. «Le Stade malien a une équipe complète, rajeunie. C’est presque l’équipe nationale junior. Il y a la fraîcheur et la jeunesse», insistera le technicien. «Le Stade malien, poursuivra-t-il, dispose de plusieurs joueuses de qualité, notamment, Djénéba Sangaré, Salimata Kourouma, Assétou Diakité, la capitaine de l’équipe nationale junior, Hawa Traoré et Hawa Keïta. C’est un atout pour cette équipe», insistera Séga Kanouté. «Nous allons essayer de limiter les dégâts. Il nous sera difficile de gagner ce match parce que l’équipe est diminuée. Nos meilleures joueuses sont suspendues ou blessées et ne pourront pas jouer. Il s’agit de Mariam Koné, Bassa Coulibaly et d’Aminata Konaté. Les autres sont des jeunes et n’ont pas beaucoup d’expérience», conclura Séga Kanouté résigné. Au stade du 26 Mars, l’USFAS sera l’hôte d’Attar club de Kidal, alors que le Centre de référence de basketball de Tombouctou (CRBT) ira défier le Tata à Sikasso. Chez leshommes, l’honneur reviendra à la J. A. et au Stade malien d’ouvrir le bal de la 10è journée au Palais des sports. La Vieille Dame est la lanterne rouge du classement avec 9 unités, alors que le Stade malien occupe le 5è rang, avec 10 points. En deuxième heure, l’AS Police (2è, 15 points) en découdra avec le Réal (4è, 11 points) et au même moment, au stade du 26 Mars, le leader incontesté, l’USFAS (16 points) recevra le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro (CDB, 7è, 9 points). Les Koulikorois ont le moral gonflé à bloc après leur première victoire de la précédente journée contre le Stade malien, tout comme le Sigui de Kayes, (3è, 13 points) qui affrontera Attar club (6è, 10 points) dans la capitale des Rails.
Ladji M. DIABY
LE PROGRAMME DE LA 10è JOURNéE Samedi 29 avril au Palais des sports Dames 16h : Réal-Stade malien 18h : AS Police-Djoliba Au stade du 26 Mars 18h : USFAS-Attar club A Sikasso 16h : Tata-CRBT HommesAu Palais des sports 14h : J. A-Stade malien 20h : AS Police-Réal Au stade du 26 Mars 20h : USFAS-CBD A Kayes 16h : Sigui-Attar club

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here