Leçon de géopolitique : Une fois n’est pas coutume, les Russes menaceraient sérieusement l’issue de la course à l’Elysée

35

Le dimanche 23 avril 2017 a eu lieu le premier tour de l’élection présidentielle française. Au terme de ce premier round, c’est le candidat du mouvement politique « En marche ! », Emmanuel Macron, qui est arrivé en tête (23,7%) suivi de près par le porte-étendard du Front National, Marine Le Pen (21,7%). Aussitôt, les appels des ténors de la classe politique française se sont multipliés pour voter contre l’extrême droite et le nationalisme que véhicule le clan FN depuis sa création. Alors que tous les sondages et autres indicateurs donnent Macron grand vainqueur du second tour avec un avantage assez confortable, le doute s’installe peu à peu. Car des informations, de plus en plus sérieuses font état d’une immixtion de hackers russes pour saboter la campagne de Macron dans l’unique but de favoriser la victoire de Marine Le Pen qui ferait plus l’affaire de Vladimir Poutine. 

Selon des sites françaises d’informations, la société de cyber sécurité japonaise, Trend Micro, installée à Tokyo, atteste que des campagnes d’attaques informatiques, similaires à celles qui ont plombé la campagne d’Hillary Clinton en faveur de Donald Trump, visent aujourd’hui le site d’En Marche ! Plus que jamais, le spectre de l’élection présidentielle américaine plane sur celle française. L’on se rappelle que, contre toute attente, le gros outsider qu’était Donald Trump fut élu président des Etats-Unis d’Amérique, à la stupeur et à la surprise générale. Deux principales causes avaient été alors trouvées pour justifier ce que beaucoup qualifia de film d’horreur : l’absurde système électoral du vote américain qui donne plus de pouvoir aux gros électeurs qu’aux simples votants et aussi, l’interférence russe. Une enquête avait été ouverte alors que la présidence Obama touchait à sa fin. Une fois Trump installé à la Maison Blanche, il ne voulut point que l’enquête suit son cours, de crainte certainement, que l’opinion publique américaine et internationale ne découvre qu’il n’eut son salut électoral que par un gros coup de main de Moscou.

Après Scary Movie 1 aux USA, y aura-t-il Scary Movie 2 en France ?

Le film d’horreur dans le contexte de l’élection présidentielle française serait que Marine Le Pen soit élue président de la République. Imaginer un tel scénario d’épouvante a de quoi faire rebondir plus d’un, surtout du côté du continent africain. Cependant, le fait que l’élection présidentielle en France soit au suffrage universel direct contrairement à celui des USA qui est indirect, favorise Emmanuel Macron. Rappelons qu’au pays de l’Oncle Sam, Hillary Clinton avait remporté haut la main l’élection présidentielle au suffrage universel direct avant d’être défaite par le vote des grands électeurs. Quant aux interférences russes, il est très peu probable qu’elles puissent influencer l’issue de ce scrutin au point de voir Marine Le Pen refaire son retard et remporter l’Elysée. D’autant plus que la France, ayant écho du cas américain, mettra les bouchées doubles afin d’éviter un scénario un peu à la Donald Trump. En toute logique donc et avec très peu de risque de se mouiller, nous pouvons dire qu’Emmanuel Macron est « en marche » vers le palais de l’Elysée.

Ahmed M. Thiam

[email protected]


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here