Primature : Deux diplomates reçus par le chef du gouvernement

27

Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a reçu, hier, en audience deux personnalités du monde diplomatique. Il s’agissait de l’ambassadeur de l’Union européenne, Alain Holleville et de celui du royaume des Pays-Bas, Jolke Folkert Oppewal. La rencontre entre le chef de la délégation de l’Union européenne, chef de file de la Troïka, et le chef du gouvernement se tenait dans le cadre de l’action des partenaires techniques et financiers (PTF). « Nous sommes venus échanger sur le travail conduit depuis des années avec le Mali et établir un dialogue avec le nouveau Premier ministre. Il s’agit surtout d’une séance de concertation sur certains sujets identifiés », a expliqué Alain Holleville à sa sortie d’audience. Il a indiqué avoir expliqué au chef du gouvernement les méthodologies de travail de l’UE. « C’est une visite de courtoisie et une prise de contact », a résumé le diplomate européen qui a également exposé à Abdoulaye Idrissa Maïga les grandes lignes de l’action de l’Europe dans notre pays. Interrogé sur la disponibilité de l’Europe à accroître son appui au Mali, Alain Holleville a réitéré sa volonté de faire mieux pour augmenter la contribution européenne au développement de notre pays. « Nous avons fait part de notre disponibilité à travailler sur les actions prioritaires que le nouveau Premier ministre aura définies dans sa politique générale qu’il déclinera devant les députés », a-t-il dit. L’ambassadeur du royaume des Pays-Bas s’est, lui aussi, félicité d’avoir été reçu par Abdoulaye Idrissa Maïga. « C’était une première visite de courtoisie pour discuter des priorités du gouvernement et aussi de la façon dont les Pays-Bas peuvent contribuer à satisfaire les besoins des populations », a déclaré Jolke Folkert Oppewal qui accorde une grande importance au « Programme national de transparence » initié par le gouvernement. Il a aussi dit avoir discuté avec le Premier ministre de la « sécurité dans le centre du pays où la situation est préoccupante ». « Notre pays attache du prix à la sécurité parce qu’elle va de paire avec le développement », a dit le diplomate néerlandais avant d’ajouter : « l’accès aux services de base est fondamental ». Il a, enfin, noté que les intérêts de son pays au Mali sont importants, notamment dans la lutte contre l’insécurité et l’émigration clandestine.

Amadou M. CISSE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here