11ème congrès de mi-mandat de la Fiba-Afrique : Plusieurs dossiers étudiés à Bamako

32

Du 20 au 21 de ce mois, s’est déroulée à l’hôtel Radisson Blu de Bamako la 11ème Congrès de mi-mandat de la Fédération internationale de basket, zone Afrique, plus précisément Fiba-Afrique. Au cours de ce congrès de deux jours, plusieurs dossiers ont été abordés dont l’attribution de l’organisation de l’Afrobasket masculin 2017 en Angola après le désistement de dernière minute du Congo Brazza et l’organisation de l’Afrobasket féminin au Mali.

Au cours de ce congrès de deux jours qui a été présidé par Horacio Muratore, président de la Fédération mondiale de basketball (Fiba-monde), en présence de notre compatriote Hamane Niang, président de la Fiba-Afrique et d’une quarantenaire de présidents des fédérations africaines, plusieurs dossiers ont été abordés: le système et le calendrier des compétitions de la Fiba, les compétitions de basketball 3 contre 3, le développement des fédérations nationales et leurs relations avec Fiba-monde et enfin l’organisation de la prochaine édition de l’Afrobasket masculin.

Après l’ouverture des travaux le jeudi 20 avril 2017, les participants ont continué les échanges sur les différents thèmes avant de clôturer les travaux le lendemain vers  21 heures précises.

A la clôture des travaux, le secrétaire général de la Fiba-Afrique, Alphonse Bile et Me Jean Claude Sidibé, président de la Fédération malienne de basketball, ont aminé une conférence de presse pour parler des grandes lignes  des différents thèmes abordés durant les travaux de ce 11ème congrès de mi-mandat de la Fiba-Afrique.

Premier à prendre la parole, Me Jean Claude Sidibé a expliqué tout d’abord ce qu’est le congrès de mi-mandat de la Fiba-Afrique. Selon lui, ce congrès est organisé chaque deux ans par la Fiba-Afrique pour permettre de voir le chemin parcouru par l’organisation durant les deux années passées. Il s’est aussi s’exprimé sur les thèmes abordés lors du congrès dont, entre autres, le calendrier des compétitions de la Fiba, les compétitions 3 contre 3, le développement des fédérations nationales.

“Désormais, le calendrier de la  Fiba-Afrique  va fonctionner comme celui du football. C’est-à-dire qu’il y aura des fenêtres durant lesquelles les championnats nationaux vont s’arrêter pour laisser place aux éliminatoires de la Coupe du monde. Ce changement de calendrier va permettre à chaque pays d’avoir ces joueurs à cette période des éliminatoires pour lui permettre d’entamer les éliminatoires avec l’effectif au complet. Pour les compétitions de 3 contre 3, vous savez que cette épreuve va passer en discipline olympique bientôt, donc ce qui fait que son développement va être une bonne chose pour les fédérations nationales. Au cours du congrès, nous avons aussi parlé du développement des fédérations, il faut que les fédérations soient visibles. En d’autres termes, il faut que les fédérations soient dirigées par des personnes ressources, responsables et disponibles pour les traitements des dossiers afin qu’ils ne prennent pas du retard”, a-t-il précisé.

Quant au secrétaire général de la Fiba-Afrique, Alphonse Bile, il a parlé des relations entre Fiba-Afrique et les fédérations nationales et de l’organisation du prochain Afrobasket masculin. “Pour le développement du basketball en Afrique, il faut une très bonne relation avec les fédérations nationales. Désormais la Fiba-Afrique va encore doubler d’efforts pour accompagner les fédérations dans plusieurs domaines. Pour l’organisation de l’Afrobasket masculin 2017, vous n’êtes pas sans savoir que les autorités du Congo ont demandé de se retirer de l’organisation il y a quelques mois de cela. Comme à l’organisation de chaque compétition de la Fiba-Afrique, nous prévoyons chaque fois un plan B en cas de désistement du pays organisateur. Donc au cours des travaux, nous avons décidé d’attribuer l’organisation de l’Afrobasket masculin 2017 à l’Angola. Et cela, pour plusieurs raisons. L’Angola a des infrastructures conséquentes pour l’organisation de la compétition et peut aussi maintenir la date prévue. Enfin, il y a de cela dix ans que l’Angola n’a pas organisé l’Afrobasket masculin à domicile”, a-t-il affirmé. Le congrès a été clôturé par la signature d’un protocole d’accord de l’organisation de l’Afrobasket féminin à Bamako par le ministre des Sports Housseini Amion Guindo et le président de la Fiba-Afrique, Hamane Niang.                     

                           M.TRAORE


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here