Après échec des négociations : Les enseignants en sit-in ce matin

47

Des centaines de personnes vont manifester ce mardi au Pavillon des sports du stade Omnisports Modibo Kéita, à l’appel du Collectif des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 pour exiger au gouvernement le respect du protocole d’accord signé le 8 janvier dernier relatif à l’amélioration des conditions de travail et de vie des enseignants.

Après la marche du jeudi 27 avril 2017, le Collectif des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 veut faire une nouvelle démonstration de force ce matin à Bamako et dans plusieurs localités du pays. Le rassemblement de ce matin vise à informer des conclusions des récentes négociations engagées par le gouvernement et des nouvelles dispositions à prendre jusqu’à l’aboutissement de leur plateforme revendicative.

Selon le secrétaire général du Syneb, Amadou Coulibaly, le seul souhait pour les enseignants est l’application immédiate du procès-verbal de conciliation du 8 janvier 2017. “Le gouvernement continue toujours à refuser à l’attribution d’un statut autonome aux enseignants. Les négociations rompues puis reprises n’ont pas permis de désamorcer la colère des enseignants, car aucun accord n’a été trouvé avec la partie gouvernementale”, déclare-t-il.

Les enseignants vont discuter ensemble et élaboré un plan d’action, ajoute-t-il.

Il faut rappeler que les cours seront encore perturbés, d’abord pour 15 jours à partir de ce mardi 2 mai ensuite durant 20 jours à partir du 29 mai, si un terrain d’entente n’est pas trouvé entretemps.

Bréhima Sogoba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here