Création d’une unité pour la gestion de la grande muraille verte au Mali : Le quitus des députés acquis à la majorité

55

Un autre projet de loi que les députés ont examiné et adopté le  jeudi 27 Avril dernier est relatif à la création d’une unité de gestion de la grande muraille verte du Mali. Le projet de loi était défendu par le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Keita Aida M’Bo.

D’entrée de jeu, le député  Drissa Nomoko, rapporteur de la commission saisie pour l’étude au fond de ce projet de loi, dira que la création de l’unité de gestion de la grande muraille verte figure parmi les priorités de la stratégie de développement  et de gestion des ressources naturelles de la CEN-SAD adoptée par la conférence des chefs d’Etats à Syrte en Lybie en 2007 .

Selon lui, la grande muraille verte au Mali s’étend sur 2600 km de long et 215 km de large. Et elle concernera 55 communes dans un premier temps et 204 communes à moyen terme reparties entre 24 cercles des régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti, Tombouctou, et Gao. Ainsi dit-il, elle consolidera une ligne de défense par les activités de reboisement et d’aménagement. Et contribuera efficacement au développement intégré des zones rurales traversées et aux actions de lutte contre la pauvreté dans le cadre du développement durable.

Pour  le ministre Keita Aida M’Bo, l’unité de gestion de la grande muraille verte aura pour missions d’assurer la réalisation et la gestion du segment malien de la barrière de protection contre l’avancée du désert dans la bande sahélienne.

A cet effet dit-elle, elle  contribuera à lutter contre la désertification,  le changement climatique et à renforcer la résilience des populations des zones arides et semi-arides du Mali. Pour  la ministre, la désertification est alarmante et elle constitue un phénomène préoccupant dans les pays sahélo-sahariens comme le Mali où 2/3 du territoire sont désertiques.  D’après elle, cela impose un combat qui est en train de monter en puissance avec la forte implication des Chefs d’Etats et de Gouvernements dans le processus d’identification et de recherche de solutions appropriées au phénomène.

Les élus de la nation ont pour la plupart, fait des suggestions et des recommandations.

Pour eux, ce projet de loi cadre parfaitement avec les orientations de la convention des nations unies sur la lutte contre la désertification. Mieux, il sera un instrument de plus pour affronter  les effets préjudiciables tant socio-économiques qu’environnementaux de la dégradation des terres dans le Sahara et le Sahel.

Par ailleurs, ils ont recommandé au ministre de doter cette unité de gestion de la grande muraille verte en ressources financières à  hauteur de mission, de ressources  humaines compétentes et qualifiées en vue de mieux  protéger et préserver les forêts.

Les députés  ont donné leur aval pour  la création de cette unité de gestion avec 106 voix pour, zéro contre et une abstention.

Souleymane Birama Minta


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here