Assainissement de la capitale : C’est parti pour le concours « Bamako Propre »

27

Le concours « Bamako Propre » organisé par le ministère de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable et le CNOSAF a été lancé le samedi 29 mai 2017, à l’esplanade du Palais des sports Salamata Maiga. C’était sous la haute présidence de la Première Dame Mme Keita Aminata Maiga, en présence de certains membres du gouvernement ainsi que le Représentant du Maire de la commune IV.

Ce concours d’assainissement  va  plus ou moins permettre  de redorer l’image jadis de la capitale, car Bamako à l’heure actuelle, est devenue un dépotoir à ciel ouvert. Ainsi, le  concours « Bamako Propre » mettra en compétition toutes les communes, tous les quartiers et  tous les groupes scolaires du District de Bamako, ainsi que les meilleures initiatives en matière d’assainissement. A l’issue de ce concours, les lauréats seront récompensés avec les prix suivants : Pour les Communes : La 1ere commune la plus propre bénéficiera un camion-benne Satellite ; pour la 2ème commune propre  c’est dix (10) moto-tricycles et cinq (5) moto-tricycles pour la 3ème commune propre. En ce qui concerne les quartiers les plus propres : ils seront au nombre de six (6), soit  un quartier par commune avec comme prix une  moto-tricycle  et un kit d’assainissement par quartier soit 06 moto-tricycles et 6 kits d’assainissement. Par rapport aux  meilleures initiatives individuelles, soixante douze (72) initiatives individuelles bénéficieront chacune d’un (1) kit d’assainissement soit un total de 72 kits.  Et enfin pour les groupes scolaires, la sélection sera faite dans chaque commune et chacun bénéficiera de  trois (3) kits d’assainissement soit dix-huit 18 kits au total.  Dans son mot de bienvenue, le conseiller chargé de l’environnement de la Mairie de la commune IV, Alkassoum Maiga a fait savoir que cette initiative plein de sens permettra d’afficher de plus belle l’engagement de la population du district pour sa forte implication dans l’assainissement de son cadre de vie. Pour le ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable, Mme Keita Aida M’Bo, ce concours vise à pérenniser les acquis de l’assainissement lors du Sommet Afrique France. De même, le ministre a indiqué qu’ il traduit aussi la volonté des autorités politiques et administratives pour une campagne de sensibilisation et de communication pour un réel changement de comportement en faveur de l’amélioration du cadre de vie des populations du District de Bamako. Évoquant les engagements des plus hautes autorités en ce qui concerne la protection de l’environnement, la Première Dame a fait savoir que  malgré cette volonté politique affirmée et en dépit des efforts consentis par le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers, la problématique de l’assainissement demeure toujours préoccupante aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain avec comme corollaire une situation d’insalubrité généralisée.  Par ailleurs, elle a souligné que des initiatives encourageantes en appui aux autorités communales du District pour assainir Bamako ont été plusieurs fois entreprises par le gouvernement, qui sont  entre autres de l’évacuation de certains points noirs par des citoyens volontaires, notamment à Banankabougou, Yirimadio, Sotuba, route de l’aéroport en face de Toguna, le dépôt de transit de lafiabougou etc. Au dire de la première dame,  force est de reconnaitre que l’insalubrité grandissante dans le District de Bamako met à mal tous ces efforts du Gouvernement face aux défis de l’amélioration du cadre de vie et du bien-être des populations».

Ousmane Baba Dramé


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here