Second tour de l’élection présidentielle française : Qui choisir entre la peste et le cholera ?

12

A la surprise générale, les françaises ont cassé leur système électoral. Ni les candidats de la Gauche encore moins de la Droite n’ont accédé au second tour. Les finalistes sont Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Ces deux personnalités n’ont pas bonne presse. De l’avis des observateurs ils sont tous mauvais. Alors entre la peste et le choléra qui choisir ?  

La France du moment est partagée entre les pour Macron, qui pensent encore pouvoir maintenir l’establishment, les pour Le pen, qui croient que la France ne doit être qu’aux français de souche et, enfin à ceux qui ne croient plus en rien ou en la France.

Macron est supposé gagner ces élections, mais il peut les perdre. Donc c’est lui qui se trouve être sur la corde raide. Il doit faire attention à ses faux pas, à ses mauvais comportements, à ses écarts de langage qui pourront lui être fatals. Son idéologie ne fait pas l’unanimité, elle est même incomprise et contestée par beaucoup, surtout parmi ceux qui aujourd’hui vont chercher à le porter au pouvoir. Emmanuel Macron doit jouer à être un véritable funambule.

Parallèlement Marine Le pen ne peut que gagner. Elle avait été pressentie pour être première, elle est aujourd’hui félicitée pour sa deuxième place. Son parti n’est plus diabolisé. Les français veulent la comprendre, il suffit juste qu’elle les emballe un tout petit peu encore. Et elle sait bien le faire.

Marine Le pen pour la France c’est, le rétablissement des frontières, c’est comme si on disait à un malien que nous n’avons pas besoin de l’UA et de l’UEMOA, que nous nous suffisons, beaucoup diront oui sans hésitations. Marine est contre l’Islamisation et pour la fermeture des mosquées, c’est comme si on disait au Mali, qu’ il n’y aura plus de chrétien et d’églises. Cela ne fera pas de tous les maliens des musulmans, mais l’idée aura du succès auprès de beaucoup de passionnés. Marine c’est l’immigration zéro, pour que tous les français aient du travail, ce qui est faux, mais l’idée plait, c’est comme si on disait, que si tous les étrangers partaient du Mali, tous les fils du pays trouveront du travail.

Marine veut montrer que la France se suffit, qu’elle n’a pas besoin d’autres personnes, qu’elle peut vivre seule dans ses frontières. Elle n’a plus besoin de faire du commerce international, elle fabrique ses produits et elle les vend à sa population. Les français ne feront plus de tourisme que chez eux. Elle n’a plus besoin d’autres cerveaux et de techniciens pour son industrie. La France de Marine va se fermer. Même l’Afrique et ses ressources n’intéresseront plus le pays du général De Gaule.

Si elle arrive à le faire ce serait un exemple pour montrer que l’autarcie est possible. Alors ce monde de globalisation avec ses méfaits finiront, parce que tous les pays du monde prendront exemple sur le système de la France de Marine.

Le nationalisme est naturel, inné en tout homme, sinon qui accepterait de donner sa vie pour son pays ? Mais quand on l’érige en système politique il devient dangereux et aboutit en général sur une hécatombe, l’Allemagne hitlérienne.

Marine Le pen est assez intelligente pour le savoir, mais le pouvoir nous amène très souvent trop loin. C’est au peuple de devenir plus rationnel.

Nous avons vu le Mali d’abord, l’Amérique de Trump fait du « America first » et Marine veut faire de la France d’abord.

Marine ne peut plus perdre, quoiqu’il advienne, elle ne fera plus que gagner, même si elle perdait l’Elysée.

C’est à la belle France tant chantée par ses grands penseurs, qui se vante d’avoir surtout des idées, qui doit nous émerveiller encore.

Le monde est à l’écoute.

Macké

Le surtitre, le titre et  le chapeau sont de la Rédaction


Source : Maliweb

Maliweb