Désenclavement de dialakorodji-safo-dabani-nossombougou : Des visions se concrétisent

70

Respectant sa vision politique relative au désenclavement intérieur et extérieur du Mali, pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens, le Président IBK a lancé les travaux de construction et de bitumage de la route Banconi-Diallakorodji-Safo-Dabani-Nosombougou, pour un coût global d’au moins 7 milliards FCFA.

La cérémonie solennelle du lancement des travaux s’est déroulée dans la commune rurale de Diallakorodji, le mercredi 3 mai 2017. Placée sous le Haut patronage du Chef de l’Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, la cérémonie est organisée par le Gouvernement du Mali à travers le Ministère de l'Equipement et des Infrastructures.

Elle a mobilisé autour d’IBK le Premier Ministre, les Présidents des Institutions de la République, des Gouverneurs, des Préfets, des Représentants des missions diplomatiques et institutions internationales accréditées au Mali, des Députés de l’Assemblée Nationale et de citoyens sortis massivement pour témoigner de leurs gratitudes à cette action salutaire du Chef de l’Etat.

Les travaux de réalisation de ces infrastructures de désenclavement, long de 56 Km ,confiés à l’entreprise COGEB INTERNATIONAL, sont prévus pour 15 mois, entièrement financés sur le Budget national pour un montant global de 27.729.986.552 francs CFA-TTC (vingt-sept milliards sept cent quatre-vingt-six mille cinq cent cinquante-deux mille francs CFA-toutes Taxes comprises).

IBK face à la presse

Après avoir lancé les travaux, le Président IBK a rendu grâce à Allah. Le Chef de l'Etat a fait savoir que l’attente était réelle.

«Ce lancement est un bonheur. La route c'est le développement, c'est l'espoir de visibilité et surtout l'accessibilité beaucoup plus facile aux équipements socio- sanitaires, les centres de santé, les écoles, sans qu’également en longueur d'années et d'heures de mouvement de la journée, les gens soient soumis aux affres de la respiration de la poussière, laquelle est triste pour tous les groupes cibles », a affirmé IBK. Avant de renchérir : «Nous aurons fait œuvre utile, notre devoir si cela se réalise dans le temps indiqué ».

Le Président de la République a apprécié particulièrement la clarté de l'exposé de l’ingénieure qui a expliqué avec brio les différentes phases de l'exécution de cette construction, une fois qu'elle sera une fois finie».

Il a, par ailleurs, loué les mérites de la femme malienne ingénieure qui constitue un modèle : «Tout cela donne beaucoup d'espoir pour ce pays. Quand on sait également le souci que j'ai pour la promotion de la femme, pas une promotion imméritée, mendiée. Elle a fait un exposé dont plusieurs ingénieurs hommes devraient être jaloux. C'est ça la femme malienne telle que je la sens».

Pour finir, le Chef de l’Etat a noté la rigueur avec laquelle Mme le Ministre de l'Equipement et des Infrastructures a instruit ses services compétents de «tenir compte du délai et de la qualité des travaux, pas une route qui va s'envoler après la pluie, mais une route qui va tenir, qui sera solide. Cela, également, on me l'a dit, on a eu l'assurance ».

Autres lancements à venir

Ce lancement est l’amorce d’une litanie de 5 (cinq) projets routiers prioritaires, période 2016-2018, de 280 km, à réaliser dans les Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou, pour un montant global de 123 milliards de francs CFA.

Demain, samedi 6 mai, à Kangaba, le Président IBK procèdera également au lancement des travaux de construction et de bitumage de la route Kangaba-Dioulafoundo-Frontière guinéenne long de 50 Km, qui seront exécutés par l’Entreprise EGK pour plus de 19,437 milliards de francs CFA (TTC) et un délai d’exécution de 15 mois.

Le 8 mai 2017, les travaux de la route Kayes-Sadiola-Kéniéba, à Sadiola, longue de 90 km, seront lancés, toujours par IBK, pour un délai d’exécution de 24 mois. Ils seront exécutés par l’Entreprise COVEC MALI pour un coût de plus de 42, 478 milliards de francs CFA, tout tarif confondu.

A Kalana, le 13 mai, seront lancés les travaux de construction et de bitumage de la route Yanfolila-Kalana-Frontière guinéenne, long de 52 km environ, confiés à l’Entreprise COVEC-Mali pour un montant de plus de 18,829 milliards de francs CFA (TTC) et un délai d’exécution de 15 mois.

Quant au dernier lancement, elle portera sur la route Barouéli-Tamani, le 15 mai 2017, à Tamani. Longue de 30,6 km, cette route est confiée à l’Entreprise BECM-CG pour un montant de plus de 7,222 milliards de francs CFA (TTC), pour un délai d’exécution de 12 mois.

Pour quelle portée ?

Par la construction et le bitumage de ces différentes routes dans un délai maximum de 12 à 24 mois, le désenclavement intérieur et extérieur de notre pays contribuera à son développement économique et social. Aussi, le Président de la République offre une autre perspective de développement aux populations des communes rurales de Diallakorodji, Safo, Yélékébougou et Nosombougou, pour l’écoulement en temps réel des produits agricoles et maraichers et des fruits. Mais aussi d’accès aux populations de ces localités aux structures socio-sanitaires de base, à travers une forte amélioration du taux de fréquentation des centres de santé et des écoles. A celles-ci s’ajoutent l'accessibilité des populations à un cadre de vie sain avec la plantation de 4000 arbres, la création de 10 ha de bosquets villageois et de 11 points d’eau équipés de pompe à motricité humaine.

Cyril ADOHOUN

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here