Mamadou Sinsy Coulibaly, nouveau PCA de l’INPS : « Je place mon mandat sous le signe de la loyauté… »

25

Le nouveau président du Conseil d’Administration de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) s’appelle Mamadou Sinsy non moins président du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM). Il remplace à ce poste, Yacouba Katilé, secrétaire général de l’UNTM qui devient son adjoint.

Le nouveau PCA de l’INPS a officiellement pris fonction à la faveur de la session extraordinaire du Conseil d’Administration de l’Institut, tenue le mercredi 3 mai dernier.

« Je place mon mandat sous le signe de la loyauté, du savoir-faire et du bien-faire pour une meilleure gestion de l’Institut », a déclaré Mamadou Sinsy Coulibaly.

En effet, cette session de l’INPS était essentiellement consacrée à l’examen et à l’adoption de la note relative aux structures socio-sanitaires de l’Institut National de Prévoyance Sociale. Car, la prévention des risques professionnels est au cœur de la sécurité sociale en général et de la santé au travail en particulier.

Les administrateurs se sont prononcés également sur les notes relatives à la création d’une société de capital risque d’investissement en fonds propre à laquelle, l’INPS est sollicité pour une participation au capital. Mais aussi, sur le projet de financement de logements sociaux et lots à usage d’habitation au profit des travailleurs de l’Institut.

Selon le PCA sortant de l’INPS, Yacouba Katilé, le code de la prévoyance sociale de la République du Mali dispose que le régime de protection contre la maladie assure aux travailleurs salariés, un service médical, des mesures de prévoyance sociale et des soins.

Il a indiqué que la mise en œuvre de l’AMO par l’INPS a eu des impacts sur les activités du service médical et sanitaire, notamment l’abandon de la dispense des soins curatifs par les structures socio-sanitaires, l’abandon des prestations de soins de l’action sanitaire et sociale et la perte des cotisations au titre du régime de protection contre la maladie.

« Ce constat impose aux structures sanitaires de l’INPS une nouvelle forme d’organisation qui s’articulera autour de la redéfinition de leur mission et leur fonctionnement », a souligné Yacouba Katilé.

Adama DAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here