Selon le FN, Marine Le Pen n’aurait jamais insulté Fillon

9

Le FN a annoncé vendredi qu’il entendait porter plainte en diffamation après la publication par le journal italien Corriere della Sera d’un entretien dans lequel Marine Le Pen qualifie François Fillon de “merde”; des propos démentis par le FN mais maintenus par le journaliste qui les a recueillis.

D’après le journal, Marine Le Pen a été interrogée jeudi soir à l’issue d’une réunion publique à Ennemain (Somme) par un journaliste qui lui demandait pourquoi “Fillon, invitant à voter pour votre adversaire, a parlé de la ‘violence’ et de ‘l’intolérance’ du Front national?”.

“Marine Le Pen soupire. Cherche une expression, un raisonnement. Puis explose: ‘Parce que ce sont des merdes: pardon, mais aucun autre terme ne me vient'”, raconte le quotidien.

Des propos “inventés”
“Tout ceci est faux”, a affirmé à l’AFP l’entourage de la candidate. “C’était vraiment une conversation (en français sans traducteur) avec un verre à la main et non pas une interview formelle” et “le journaliste ne parlait pas parfaitement français”, a dit à l’AFP M. Frédéric Chatillon, ami de Marine Le Pen.

“J’ai assisté à la conversation. Marine a dit ‘Fillon a appelé à voter Macron car il est dans la merde'”, a-t-il assuré, après avoir contacté lui-même l’AFP.

David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, a annoncé à l’AFP que le FN entendait déposer “une plainte en diffamation” pour ces propos “totalement inventés”.

“Je ne peux que confirmer ce que j’ai écrit. Elle a dit ‘Ce sont des merdes’. J’ai fait mon travail”, a certifié au contraire à l’AFP le journaliste italien Aldo Cazzullo à propos de cette “conversation”, qu’il a retranscrite sous forme d’interview. “Elle parlait de François Fillon, pas de ses électeurs”, a-t-il assuré en français.



Source : Maliweb

Maliweb