Route Kangaba-Dioulafoundo-Frontière Guinée : les travaux lancés

80

Le marché des travaux de construction et bitumage de la route Kangaba-Dioulafoundo-Frontière Guinée, longue de 52 Km, est attribué à l’entreprise malienne EGK pour un montant de 19.437.950.586 Fcfa, toutes taxes comprises, financé à 100% par le budget national avec un délai d’exécution de 15 mois hors saison des pluies. Les prestations de contrôle et de surveillance des travaux seront assurées par le groupement malien de bureau d’études Betrap/Begec.

Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a lancé le samedi 6 mai 2017 à Kangaba les travaux de construction et de bitumage de la route Kangaba-Dioulafoundo-Frontière Guinée. Ce projet a pour objectif de contribuer au développement économique et social du pays, grâce à la facilité de mobilité des agents économiques. Il s’inscrit dans le cadre de l’intégration du réseau routier de communication en Afrique et dans la sous-région.

Ce tronçon, une fois réalisé, va faciliter le développement des échanges socio-économiques entre le Mali et la Guinée et encourager la mise en valeur des vastes zones et des énormes potentialités non encore exploitées. Car, en état de piste, sa particularité est précaire, surtout en période hivernale.

Selon le ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Traoré Seynabou Diop, l’exécution des travaux de cette route, prolongement de la route de Bamako-Kangaba, contribuera à l’évacuation des productions agricoles et minières vers les centres de consommation et à la commercialisation avantageuse du bétail. En plus, l’économie locale se développera grâce à l’accroissement d’activités génératrices d’emplois ainsi que l’amélioration du taux de fréquentation des écoles et des structures de santé, a-t-elle ajouté.

Dans les domaines socio-économique et environnemental, Traoré Seynabou Diop a également affirmé que cette réalisation permettra la création d’environ un millier d’emplois directs et indirects ; la plantation de 1315 arbres en alignement le long de la route ; la création de plusieurs hectares de bosquets villageois et d’une dizaine de points d’eau équipés de pompe à motricité humaine. Elle a en outre fait savoir que des campagnes de sensibilisation sur les IST/VIH-Sida, la maladie à virus Ebola, la sécurité routière et la protection de l’environnement, entre autres, seront menées pendant toute la durée des travaux.

Pour la réussite des travaux, Traoré Seynabou Diop souhaite compter sur l’implication des autorités bénéficiaires à toutes les étapes et exhorte la direction nationale des routes, l’entreprise et le bureau de contrôle à réaliser les travaux dans les règles de l’art et dans les délais contractuels.

Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a pour sa part rappelé que le projet a été approuvé par le conseil des ministres le 23 février dernier. Selon lui, ce projet vise à soulager les souffrances des populations liées au problème d’enclavement.

Diango COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here