1ère session 2017 du Haut Conseil des Collectivités : L’amélioration des conditions de vie des populations en toile de fond

59

La première session ordinaire du Haut Conseil des Collectivités au titre de l’année 2017 a démarré le 2 Mai dernier au siège de l’institution. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président de l’institution Mamadou Satigui Diakité en présence du ministre du Travail, de la Fonction Publique, chargé des Relations avec les Institutions, Mme Diarra Racky Talla qui représentait le Premier ministre. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement et présidents d’institutions. La session va se poursuivre jusqu’au 31 mai prochain.

Durant ce mois de mai, les conseillers nationaux vont examinerles trois (3) points principaux de l’ordre du jour à savoir le renouvellement du bureau de l’Institution, l’examen des textes soumis par le gouvernement pour avis ainsi que les questions diverses.

Dans son intervention, le président de l’institution, Mamadou Satigui Diakité a rappelé les faits marquants le premier semestre 2017.Il s’agissait de la succession de crises, de grèves et de revendications catégorielles.

« Pour la santé, nous avons ressenti avec tristesse et douleur l’absence de soins aux populations pendant une si longue durée », a regretté Mamadou Satigui Diakité. Pour qui, « la question était de pouvoir maintenir l’équilibre, autrement dit de répondre à la demande sociale, certes légitime, en tenant compte des possibilités des finances publiques ».

Pour le président de l’institution, le Mali a besoin d’une convergence de volonté, d’un esprit constructif, anticipatif, d’analyse objective et sereine du climat social.Il a appréciéla main tendue du président de la République à tous les protagonistes qui, pour lui, a apporté un dénouement heureux de la récente grève dans le secteur de la santé. Dansle même optique, il a salué la signature du protocole d’accord entre la Femafoot et le collectif des clubs majoritaires.

Les avancées dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation ont été également évoquées par le président du Haut Conseil des Collectivités. Pour lui, beaucoup d’évènements témoignent des avancées notoires dans ce sens à savoir, la mise en place des autorités intérimaires dans toutes les régions septentrionales, l’installation du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC), la bonne tenue des élections communales et de la Conférence d’Entente Nationale qui selon lui, a été une véritable rencontre inclusive.

Par ailleurs, Mamadou Satigui Diakité a touché du doigt, les contributions de son institutionqui, de son installation en avril 2002 à nos jours, est centréesur l’amélioration des conditions d’exercice de la libre administration des collectivités territoriales, la création d’un environnement propice au développement local et régional et l’amélioration de la qualité de la vie des citoyens à l’intérieur des collectivités avec méthodologie et pédagogie.

«En contribuant aux opérations de mise en place des autorités intérimaires, l’institution a été fidèle à sa mission constitutionnelle de donner son avis sur toute politique de développement local et régional et de faire des propositions», a-t-il souligné.

Pour lui, cette session intervient après le succès éclatant remporté par le Mali dans l’organisation du Sommet Afrique-France. Lequel somme a prouvé aux yeux du monde que le Mali est debout et prêt à jouer sa partition dans le concert des nations.

« Ce retour de notre pays dans le giron international se traduit également par la confiance de plus en plus retrouvée des partenaires techniques et financiers. L’octroi d’une aide budgétaire supplémentaire de 10 millions de dollars, environ 5 milliards FCFA, à notre pays par la Banque Mondiale en est la belle illustration », s’est réjoui le président du Haut Conseil des Collectivités.

Enfin, il a lancé un appel aux opérateurs économiques et producteurs afin que le prix des denrées de première nécessité reste stable et abordable pour le bonheur des consommateurs surtout à l’approche du mois de carême.

Souleymane Birama Minta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here