Feuilleton des cartes biometriques CEDEAO : Des masques tombent !

492

Il y a plus de deux semaines, nous avons attiré l’attention sur le retard anormal dans l’exécution des cartes biométriques dont Cissé Technologie est adjudicataire. La classe politique interrogée avait été surprise quelquefois, et inquiète quant au retard éventuel sur le processus électoral 2017-2018. Aujourd’hui, nous en savons un peu plus sur les combines à la base de ce retard.

Selon des sources dignes de foi, les pouvoirs publics ne pouvant plus retirer le marché attribué au bénéficiaire, tentent, contrairement aux cahiers de charges, de le scinder, procéder à un découplage. Ainsi, un des soumissionnaires hors la loi, au marché des cartes biométriques CEDEAO, appelons-le TA, a multiplié les manœuvres auprès des autorités compétentes pour obtenir l’annulation de la décision qui attribue ledit marché à CISSE-TECNOLOGIE et sa partenaire Imprimerie Nationale de France. Des échanges entre TA et le ministère de l’Economie, on comprend les raisons du retard dans l’exécution du marché : trouver les artifices pour annuler le marché, à défaut, le scinder en deux. Ainsi, au lieu des cartes biométriques couplées à l’AMO, on détache l’AMO pour se limiter à la seule carte nationale d’identité biométrique. Le motif trouvé est tout simple : le budget du Mali ne peut supporter le coût du couplage. On profitera alors pour sortir du chapeau un nouveau partenaire pour la partie AMO…et le tour est joué. Cissé Technologie et son partenaire Imprimerie Nationale de France se laisseront ils faire ? Ce n’est pas si sûr.
En effet, l’équipe C-Tech / Imprimerie Nationale de France, a la preuve que dès le 15 juillet 2016, TA s’est adressé au Ministre des Finances et lui a proposé de « remettre une manifestation d’intérêt avec une lettre d’introduction expliquant qu’on ne répond pas au DAO [Document d’Appel d’Offre], mais qu’on veut leur expliquer pourquoi, et pourquoi GRAPHIQUE/ ZETES serait un bon prestataire pour faire le travail. A travers cette manifestation d’intérêt on essaie juste de se mettre dans la boucle pour que GRAPHIQUE puisse tenter de faire tout annuler la procédure tout de suite après. Il s’agira bien d’un document 100 % non conforme avec le DAO : pas d’échantillons, pas de proposition de solution, pas d’offre financière, pas d’accord signé entre GRAPHIQUE et ZETES etc. Il s’agira uniquement de pouvoir dire que GRAPHIQUE s’est mis dans la procédure et a donc le droit de la faire annuler immédiatement après. »
Le ministre des Finances se trouverait aujourd’hui à la croisée des chemins : finaliser la procédure d’attribution dudit marché avec l’entreprise adjudicataire CISSE-TECNOLOGIE ou l’annuler ou le scinder pour faire place à une tout autre entreprise en embuscade contre CISSE-TECHNOLOGIE.
De nos investigations en tout cas, il ressort que le Ministre a opté pour la scission du marché pour des prétextes financiers dignes d’un amateur en la matière. Ainsi il propose le découplage de la carte d’identité nationale biométrique CEDEAO et la carte d’assurance maladie personnalisée. A titre d’information, l’entreprise CISSE-TECHNOLOGIE et sa partenaire proposent à l’Etat de faire les deux cartes couplées à 8.000 F CFA l’unité. Malgré cette offre raisonnable de l’entreprise, le Ministre continue dans le tripatouillage du marché.
En saucissonnant ainsi ce marché, le Ministre éveille davantage notre curiosité pour chercher à en savoir plus afin d’en informer exactement l’opinion. Il apparait d’ores et déjà la nature peu crédible ou douteuse de la démarche de l’autorité en charge du dossier, d’où des interrogations : A combien reviendront les deux cartes découplées à l’Etat du Mali ?; le marché de la carte assurance maladie personnalisée est taillée sur mesure pour quelle entreprise GRAPHIQUE/ZETES ou une autre d’un pays arabe ?
Les réponses à ces questions, nous permettront très prochainement de faire tomber les derniers masques du désormais fameux marché des cartes d’identité nationale biométriques sécurisées CEDEAO.
Affaire à suivre
Daou

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here