« La CODEM respectera son contrat de mandature jusqu’à la fin du mandat du Président de la République» dixit Housseyni Amion Guindo

56

Le Pavillon des Sports du Stade Modibo Keita a servi de cadre les 13 et 14 mai 2017 à la tenue du deuxième Congrès ordinaire de la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM). Pour la circonstance, les militants du parti de la quenouille étaient sortis nombreux. A l’ouverture des travaux, en plus des membres du Comité exécutif, on notait la présence des délégués venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays. Etaient également présents plusieurs représentants de partis amis comme le MPR, le RPM, l’ADEMA, l’ADP-Maliba, l’UDD, le PUR et le MPLUS RAMATA. Dans son discours d’ouverture des travaux de ce deuxième Congrès ordinaire de la CODEM, son président, M. Housseyni Amion Guindo, a parlé de la vie du parti qui a occupé la cinquième place aux élections présidentielles de 2013.

« Quatrième force politique nationale au sortir des élections communales du 20 Novembre 2016 et troisième de la majorité présidentielle. Grâce à vous et au poids politique du Parti, notre présence dans le gouvernement est devenue ordinaire, logique depuis 2011. La CODEM est aujourd’hui un parti, un nom, une adresse, une force.

Notre Parti compte et nous comptons » a martelé le président du parti. Ainsi, s’agissant de la participation du parti à la Majorité, M. Guindo dira que «la CODEM assume son appartenance à la majorité présidentielle. Notre Parti joue loyalement sa partition dans la majorité présidentielle. Il respectera son contrat de mandature jusqu’à la fin du mandat du Président de la République. Toutefois, dit-il, «il vous revient librement et démocratiquement d’évaluer la participation de la CODEM à la majorité, d’en tirer tous objectivement tous les enseignements et de définir l’orientation du Parti en direction des élections présidentielles de 2018». Notons que la CODEM, créé en 2008 avait présenté en 2009 pour les communales 327 listes sur 703 et obtenu 444 élus.

A l’issue des élections législatives de 2013, la CODEM a pu faire élire, cinq députés à l’Assemblée Nationale, constituant ainsi la première force politique du Groupe parlementaire Alliance pour le Mali (APM). En 2016, le parti a présenté 463 listes sur 688 soit 67,38% et obtenu 682 conseillers dont 166 femmes élues et 38 maires.
En termes de couverture territoriale lors des élections communales du 20 novembre 2016, la CODEM a présenté des listes dans toutes les régions sauf à Kidal, Ménaka et Taoudénit.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here