La MINUSMA offre 30 nouvelles latrines au Lycée Bâ Aminata Diallo de Bamako

54

Ce 10 mai 2017 s’est tenue la cérémonie d’inauguration du projet à impact rapide de réhabilitation des latrines du Lycée Bâ Aminata Diallo. Parmi les invités, M. Davidse, Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali (RSASG) mais aussi la Conseillère Principale pour la Protection de l’Enfant de la MINUSMA, Madame la Maire de la Commune III de Bamako ; la représentante du Ministre de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, la représentante du Ministre de l’Education Nationale, le Directeur National de l’enseignement Secondaire Général et la Directrice de l’Académie de la Rive gauche de Bamako ainsi que le Président de l’Association des parents d’élèves du Lycée.
Il y a encore quelques semaines, les toilettes du lycée Bâ Aminata Diallo étaient impraticables, à telle enseigne que les élèves qui sont toutes des filles, étaient obligées de sortir de l’établissement à la recherche de solutions alternatives. Bien trop souvent, cette situation a engendré des désastres dont les parents, les élèves et les enseignants ont tous eu les graves échos, comme l’a souligné le RSASG Mr. Davidse dans son intervention :
« Lorsque des parents font le bon choix d’envoyer leurs filles à l’école, ils ne devraient pas avoir à se soucier de leur sécurité en milieu scolaire. Lorsqu’une jeune fille marche sur le chemin du lycée, elle ne devrait pas à avoir à regarder au-dessus de son épaule pour s’assurer qu’elle n’est pas suivie. »
Ce projet permet aux élèves cet établissement de retrouver une hygiène favorable au bon déroulement de leur cursus scolaire mais surtout la dignité qu’elle avait perdu.
Ce projet de construction de 6 blocs de 5 latrines chacun, entièrement financé par la MINUSMA à hauteur de plus de 29 millions de Francs CFA, contribuera à rendre la dignité à ces jeunes filles qui, pendant de nombreuses années ont souffert de ce désagrément. Les nouveaux sanitaires remplaceront ainsi les anciennes toilettes hors d’usage depuis des années et permettra aux quelques 1500 jeunes filles scolarisées dans cet établissement de retrouver une hygiène favorable au bon déroulement de leur cursus scolaire. La représentante des élèves a ainsi salué l’initiative de la MINUSMA :
« La réfection de ces sanitaires va pleinement contribuer à notre réussite scolaire. Sans la MINUSMA à travers l’Unité stabilisation et le bureau de la Protection des Femmes, poursuivre notre scolarité continuerait à être un défi au quotidien ».
L’éducation des filles, pour assurer une meilleure autonomisation des femmes, est un élément clé du maintien de la paix au Mali comme l’a souligné la Conseillère Principale pour la Protection des Femmes de la MINUSMA, Mme Bernadette Sene :
« Offrir les meilleures conditions possibles à ces jeunes filles qui sont les femmes de demain est le devoir de tous. Grace à ce projet, les lycéennes du Lycée Bâ Aminata Diallo retrouveront les conditions propices à une réussite scolaire radieuse. Une longue période d’inconvenance prend fin pour ces lycéennes »
Au-delà de l’aspect "confort", ce projet revêt une dimension prévention et protection. En évitant à ces jeunes filles de sortir de leur établissement durant les heures de cours, il élimine ainsi les différents risques de violences. Ainsi, dans la mise en œuvre de la Résolution 1325 (2000) sur Femmes, Paix et Sécurité, la MINUSMA s’engage pleinement à protéger les femmes et les filles du Mali. La MINUSMA aux côtés du gouvernement du Mali, continuera à poursuivre tous les efforts nécessaires pour parvenir à créer un environnement protecteur et sécurisant pour les trop nombreuses victimes de violences basées sur le genre.
MINUSMA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here