Forum des femmes conseillères municipales du Mali : Deux générations, une seule vision !

55

L’hôtel Radisson de Bamako a abrité du 9 au 11 mai dernier le forum des femmes conseillères du Mali axé sur le thème « Les femmes élues s’engagent pour la paix ».

Regroupant 200 femmes conseillères municipales et 40 autres jeunes leaders de partis politiques de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso, Mopti, Gao, Tombouctou et du district de Bamako, la rencontre visait entre autres à renforcer leurs capacités en leadership transformationnel et en gestion des conflits.

 La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mme Traoré Oumou Touré, ministre de la promotion de la femme, de la famille et de l’enfant.

C’était en présence de M. Alhassane Ag Ahmed Moussa, ministre de la décentralisation et de la fiscalité locale, Mme Djiré Mariame Diallo présidente du réseau des femmes conseillères municipales (REFCOM), Mme Djila Abibatou Touré, présidente du réseau des jeunes femmes leaders des partis politiques (REJEFPO) et plusieurs autres personnalités.

Il s’agit au cours des trois jours du forum, à travers des conférences débats, de faciliter l’appropriation des femmes conseillères municipales et des jeunes femmes leaders aux notions clés relatives à leur meilleur participation au processus de paix en cours au Mali, de contribuer au renforcement du dialogue intergénérationnel et   du développement de la volonté des élues à jouer leur rôle de manière qualitative dans leurs communes respectives.

Le forum visait aussi à créer un cadre d’échanges propice pour la validation de la vision stratégique du mandat du REFCOM et le renouvellement de son bureau.

Dans son intervention, Mme Djiré Mariame Diallo, présidente du REFCOM a indiqué que l’organisation de ce forum en collaboration avec le REJEFPO témoigne de leur volonté de dialogue intergénérationnel et de transfert de compétences aux plus jeunes. « Ce forum se veut un cadre de la conjugaison de nos efforts face aux défis actuels, notamment la promotion pour la sécurité et la paix au niveau de toutes les collectivités territoriales du Mali” a ajouté Mme Djiré.

Pour la présidente du REFCOM, cela s’avère une nécessité quand on sait que le Mali est dans un profond processus de changement depuis la crise sécuritaire de 2012. ” C’est pourquoi, durant ce forum, la nouvelle initiative est de peaufiner les questions de développement de nos localités et la promotion de la paix et du dialogue social au niveau local”, a expliqué Mme Djiré.

Pour cela, conclura-t-elle, il sera attendu de  nous, une forte implication par l’opérationnalisation et la pérennisation de cette nouvelle initiative permettant la promotion du développement durable au service de nos populations dans un environnement de paix.

Pour sa part,  Mme Djila Abibatou Traoré, présidente du REJEFPO, a soutenu que ce forum qui est un cadre du donner et du recevoir, de partage d’expérience à tous points de vue, l’initiative devra aussi créer un espace qui  permettra d’harmoniser nos visions et notre compréhension face aux enjeux actuels du pays.” C’est pourquoi, explique-t-elle, il sera question de développer nos collectivités et des opportunités de réconciliation, de cohésion sociale, de promotion pour la paix et de sécurité dans toutes nos localités.

Les femmes, élément essentiel pour notre démocratie

Selon M. Alhassane Ag Ahmed Moussa, ministre de la décentralisation et de la fiscalité locale, les élections communales du 20 novembre 2016 ont enregistré un net progrès dans la représentation des femmes des conseils communaux à la faveur de la Loi N°2015-052, pour qui, celle-ci oblige les partis politiques à présenter un tiers de femmes sur les listes proposées. « Ainsi, la part de femmes parmi les conseillers communaux, qui était de 8,3% à l’issue des élections communales de 2009 a atteint 25,6% en 2016. Par contre, le nombre de femmes maires n’a pas progressé,  soit 11 en 2016 contre 14 en 2009 et 7 en 2004 » déplore-t-il.

Pour le ministre, ces statistiques illustrent à suffisance les efforts qui restent à accomplir en vue de parvenir à une représentation féminine se rapprochant de la parité à moyen et long termes.

C’est pourquoi, le ministre Ag Ahmed Moussa demandera aux femmes élues de faire preuve de capacité de réflexion et d’analyse pour influencer positivement les processus de prise de décisions, notamment à l’occasion des processus de panification et de budgétisation. « Le forum permettra de stimuler la mobilisation et l’implication des acteurs locaux et particulièrement des femmes dans la marche courante des collectivités locales afin de fournir des services de qualité à nos populations » a-t-il conclu.

Prenant la parole, Mme Traoré Oumou touré, ministre de la promotion de la femme se  dit très heureuse d’être en face de l’histoire où, deux générations ont décidé de mener ensemble le combat du Mali. C’est pourquoi, dit-elle, ‘’nous sommes honorés de partager avec vous la place de la femme dans le concert inédit de la décentralisation et de la démocratie, deux opportunités à saisir pour une vraie participation des femmes à la vie publique”.

Enfin, pour Mme la ministre, il faut renforcer la cellule familiale et se mobiliser pour faire connaitre davantage l’importance de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger.

Djibril Kayentao


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here