Honorable Hadi Niangadou, réélu 3ème vice-president de la CODEM Ras-le bol-des militants de la commune II

28

Les assises du 2ème congrès ordinaire de la CODEM se sont closes dimanche au pavillon des sports du stade Modibo Keita. Si tout s’est déroulé normalement dans l’ensemble, force est de reconnaitre que les militants de la commune II, fief du puissant député Hadi Niangadou, élu sous les couleurs de la Codem à l’issue des législatives de 2013, sont retournés frustrés.
A la proclamation de la liste des membres du bureau national, les fans de « Djo Walaki » ont vivement désapprouvé la décision de la commission d’investiture, qui a fait conserver leur mentor au poste de 3ème vice-président du parti. Leur ras-le-bol, par des cris de contestation n’est passé inaperçu dans la salle en présence du président Housseini. Bien que resté la troisième personnalité la plus puissante du parti, Hadi et ses fans sont insatisfaits.
L’homme qui serait en France pour des soins, nourrissait des ambitions pour le poste 1er vice-président du parti confié à un autre député, Abdoul Kassum Touré, élu en commune I. Ce maintien de Djo Walaki à son ancien poste constitue pour la section II CODEM, un mépris du BPN, vis-à-vis de leur mentor. Ces fans pensaient que Niangadou méritait plus. Mais le congrès a décidé autrement. C’est dire que l’enfant de Medina-Coura doit atteindre et s’armer davantage pour atteindre l’objectif. Espérons que cette situation ne conduise à des intentions de départ, ce qui sera un coup dur pour le parti. C’est aussi une réalité du jeu politique, qu’il faut surmonter au fil du temps.
Moussa Koné

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here