Mali : le président Emmanuel Macron se rend en chef de guerre à Gao

117

Le président français, Emmanuel Macron, se rend au Mali vendredi. Une visite d’une journée à Gao, dans le nord du pays, où le président étrennera en Afrique son costume de "chef de guerre" et s'entretiendra à deux reprises avec le président Ibrahim Boubacar Keïta.

« C’est le moment de prendre la mesure de son soutien affiché aux forces armées pendant la campagne », confie un diplomate proche de l’Élysée. Dix jours après son élection à la tête de la République française, Emmanuel Macron se rend vendredi 19 mai à Gao, dans le nord du Mali, pour une visite aux militaires français.

« Le choix de cette ville martyr s’est imposé logiquement », explique l’entourage du chef de l’État qui « a souhaité envoyer un message fort aux forces armées présentes au Mali ». Emmanuel Macron passera ainsi près de 7 heures à Gao, où il doit atterrir à 10 heures, heure locale, et passera en revue les troupes de la force Barkhane.

Soutien aux accords d’Alger

Au-delà de l’aspect militaire, le nouveau chef de l’État, qui sera accompagné du nouveau ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et de la ministre des Armées, Sylvie Goulard, abordera également la situation politique au nord du Mali, avec son homologue Ibrahim Boubacar Keïta. Deux entretiens, en début et fin de journée, sont prévus entre Emmanuel Macron et IBK, qui fera le déplacement à Gao pour accueillir le président français.

L’occasion pour Paris de réaffirmer son attachement à la mise en place des accords d’Alger. « Les accords d’Alger sont le cadre politique de la résolution du conflit et nous devons soutenir leur application, qui est pour le moment trop lente », glisse un conseiller du président français, qui salue toutefois la mise en place des patrouilles mixtes dans le nord du Mali.

G5 Sahel et développement

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here