Marche du Crnop à Koutiala : Sans découpage pas d’élections locales et régionales

71

Pour la 1ère fois le collectif des régions non opérationnelles a battu le pavé. Initiée par le bureau régional du Crnop Koutiala à la demande de la famille cheffe canton, des 265 chefs de villages du cercle et ses 36 communes, les 8 autres régions ont toutes répondu à l’appel le samedi 20 mai. La marche a commencé du terrain en face de chez le chef de Canton jusqu’à la préfecture où une déclaration a été lue et remise au sous-préfet, représentant le préfet absent. Après la foule s’est installée juste en face de la préfecture pour un grand meeting au cours duquel des recommandations ont été faites à l’endroit des députés des 9 régions.

Dans la déclaration lue par le président du Crnop, Mamba Coulibaly, de la région de Bougouni, le Crnop a rappelé ses activités dans les régions de Bougouni, Kita Nioro du Sahel jusqu’à la marche de Koutiala.

C’est ainsi qu’il a été déclaré que vu la constitution en République du Mali; considérant la loi N°2012-017, portant création des régions de Koutiala, San, Bougouni, Douentza, Bandiagara, Nioro du Sahel, Nara, Kita et Dioïla, adoptée par l’Assemblée nationale le 31 janvier 2012 et promulguée par le Président de la République d’alors, Amadou Toumani Touré le 02 mars 2012 ;

Constatant le non-respect de l’article 04 de ladite loi qui stipule que « la mise en place effective de ces régions s’étale sur cinq (5) ans »; Considérant les multiples rencontres du CRNOP, sollicitant le gouvernement de respecter le délai prescrit dans l’article 4 de la loi N°2012-017 du 2 mars 2012; Constatant le mutisme du gouvernement sur ledit sujet que nous qualifions comme un manque de respect à l’endroit de nos populations ; Considérant la déclaration de Bougouni stipulant que les populations desdites nouvelles régions s’abstiendront de participer aux élections locales et régionales sans leur découpage administratif; Considérant que la lettre ouverte de Kita adressée au président de la république est restée sans suite; Considérant les assises de Nioro du Sahel. Par cette présente marche, le CRNOP au nom de l’ensemble des coordinateurs des chefs de villages et quartiers des neuf régions (Koutiala, San, Bougouni, Douentza, Bandiagara, Nioro du Sahel, Nara, Kita et Dioïla)  réaffirme son attachement à la déclaration de Bougouni.

À cet effet, le CRNOP dénonce l’application sélective de la loi N°2012-017 du 2 mars 2012 ; le manque de volonté politique du gouvernement pour la mise en place effective desdites régions. Par ailleurs, le CRNOP exige l’application immédiate de la loi N°2012-017 du 2 mars 2012. Bien que disposé au dialogue, le CRNOP dit user de tous les moyens légaux jusqu’à l’application correcte de ladite loi.

Recommandations du Crnop aux honorables députés des 9 régions

À l’issue de la marche et des assises de Koutiala, tenues le 20 mai, le Crnop, au nom de l’ensemble des coordinateurs ou chefs de quartiers des régions de Koutiala, San, Bougouni, Douentza, Bandiagara, Nioro du Sahel, Nara, Kita et Dioïla, a invité l’ensemble des députés desdites régions à voter contre la déclaration de la politique générale du Premier ministre si toutefois, elle ne prend pas en compte la mise en place desdites régions avant les élections locales et régionales à venir.

En outre, le Crnop demande aux populations desdites régions un vote de sanction contre tout député qui refusera de respecter la consigne. Par ailleurs, le Crnop remercie les différentes régions pour leur détermination constante à rester mobilisées jusqu’à l’aboutissement de l’opérationnalisation de toutes les 9 régions.

Gabriel TIENOU envoyé à Koutiala


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here