Dr Nango Dembélé au lancement des travaux de la RN 14 à Kiffosso 1 « C’est un calvaire qui prend fin… Je n’ai jamais vu autant de mobilisation chez moi… »

47

Les désagréments, souffrances, dégâts causés aux véhicules, les difficultés dans l’acheminement des produits agricoles et d’élevage subies et endurées par les usagers de la RN 14, c’est-à-dire le tronçon Kimparana-Yorosso en passant par Kiffosso 1, seront bientôt un mauvais souvenir. Les travaux de réhabilitation de cet axe routier ont été lancés le dimanche 21 mai dernier à Kiffosso 1 par la ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop qui était accompagnée d’une forte délégation composée des Directeurs des services rattachés à son département. Elle était aussi accompagnée par le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, originaire de cette localité qui a tenu à prendre part à cet évènement.
Très heureuses de ces travaux, les populations n’ont pas manqué au rendez-vous. Elles sont venues massivement de toutes les communes du Cercle de Yorosso pour être témoins de cet évènement historique.
Tout cela a été possible grâce au courage et à la détermination d’un homme engagé pour le bonheur de sa localité d’origine. Il s’agit de Dr Nango Dembélé, ministre de l’Agriculture à qui ce projet tenait à cœur depuis des années.
« Merci, merci et encore merci au gouvernement et au président de la République du Mali. Je peux parler au nom de la population si mobilisée que vous voyez ici. Vous ne pouvez pas imaginer les tracasseries que nous avions ici. C’est un calvaire qui prend fin », a déclaré Nango Dembélé devant la foule en liesse.
Selon lui, à cause de l’état de dégradation avancé de cette route, les opérateurs économiques et transporteurs détournaient Kiffosso pour aller à Koutiala ensuite pour passer par Koury et rejoindre le Burkina Faso. Cela fait plus de 120 kilomètres de supplément, regrette-t-il.
« C’est ce qui élevait le coût d’évacuation de nos productions. L’évènement est d’autant plus grandiose que c’est devenu un lancement national. Je n’ai jamais vu autant de mobilisation chez moi », a constaté Dr Nango Dembélé.
Selon la ministre de l’Equipement et du Désenclavement Traoré Seynabou Diop, l’entretien routier occupe une place de choix dans la mise œuvre de la Politique Nationale des Transports, des Infrastructures et du Désenclavement adoptée par le gouvernement.
Il s’agit à travers ce lancement des travaux d’entretien routier de la RN 14, de poursuivre avec engagement et détermination, la traduction en actes concrets de la vision du président de la République Ibrahim Boubacar Keita, en matière de désenclavement afin de relier les zones de production aux zones de consommation.
« Nous avons entendu et vu les désagréments, souffrances, les victimes et dégâts causés aux véhicules, les difficultés dans l’acheminement des produits agricoles et d’élevage subies et endurées par les usagers du tronçon Kimparana-Kiffosso 1 », a souligné la ministre Traoré Seynabou Diop. Selon qui, face à ces constats, « nous avons le devoir de trouver des solutions à cette situation à l’effet de désenclaver toutes les localités riveraines de la route Kimparana-Kiffosso jusqu’à Yorosso afin de maintenir le trafic sur ce tronçon et redonner un espoir aux populations ».
A noter que le coût total de ces travaux s’élève à 500 millions FCFA entièrement financés sur les ressources de l’Autorité Routière. La maitrise d’ouvrage est confiée à l’AGEROUTE sous la supervision de la Direction Nationale des Routes. Les travaux seront exécutés par l’entreprise EGK tandis que le contrôle et la surveillance sont assurés par le Bureau d’Etudes SIED.
Adama DAO, envoyé Spécial

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here