Parti Ecologiste pour l’intégration : Souleymane Dembélé reconduit président

67

Le Parti écologiste pour l’intégration (PEI) a organisé le samedi 20 mai 2017 son 5e congrès statutaire à Siby. Tenu à la Maison des jeunes, cette instance a été une occasion, pour le président du parti, Souleymane Dembélé, de faire le bilan des activités du parti et d’échanger avec les militants et sympathisants venus nombreux de tout le Mali. A l’issue du congrès, Souleymane Dembélé a été reconduit président. Amidou Sangaré est le vice-président avec une secrétaire général confié à Dr. Do Cissé.

La tenue du 5e congrès du Parti écologiste pour l’intégration n’est pas passée inaperçue à Siby, devenue la capitale des environnementalistes maliens. Et l’occasion était bonne pour le président du PEI, Souleymane Dembélé, de souligner l’importance de la tenue du 5e congrès qui constitue un symbole de vie et de bonne marche pour le PEI. A ses dires, le PEI est plus que jamais convaincu du rôle qu’il doit jouer sur l’échiquier politique national tout en étant conscient des difficultés réelles auxquelles il est confronté et des défis énormes qu’il doit pouvoir relever dans le domaine de la défense et de la protection de l’environnement, domaine qui constitue son credo pour un Mali meilleur où les traités et conventions signés par rapport à l’environnement sont scrupuleusement respectés pour le bien des populations présentes et futures.

“Mieux suivre l’application de ces engagements pris par notre pays et entreprendre une dynamique de réponse nationale aux préoccupations de développement social, économique et culturel de notre pays constituent aujourd’hui la raison fondamentale d’action du PEI. C’est pourquoi, notre crédo ‘développer sans détruire’ est la ligne de conduite que le PEI poursuit et poursuivra vaille que vaille pour asseoir un développement harmonieux, respectueux de l’environnement et mettant l’accent sur l’avenir et le devenir des générations futures”, a-t-il souligner avant d’encourager et de remercier toutes les bonnes volontés pour leurs actions de tous les jours en faveur de la protection et de la promotion de l’environnement au Mali, en Afrique et dans le monde.

Nouvel envol

Pour le président Souleymane Dembélé, le 5e congrès est un nouvel envol pour le PEI pour relever de grands défis liés à la sauvegarde de l’environnement. A son entendement, ce redécollage est nécessaire pour sortir le parti de la morosité. “Le mandat qui vient de s’écouler a été très difficilement conduit par le bureau sortant. Notre parti a étudié les raisons de la morosité qu’il traverse et a préconisé des mesures idoines et efficaces qui permettront de donner une nouvelle allure, un nouveau souffle à ce grand parti qui mérite respect et considération”, a-t-il laissé entendre, appelant les Maliens à les rejoindre dans la grande famille écologiste en vue de mener ensemble le combat de sauvegarde et de promotion de l’environnement.

“Ensemble, nous saurons tracer pour notre pays la voie du bonheur, de la réussite harmonieuse et du développement durable”, a-t-il lancé. Et de prouver le label propre au PEI. “Le PEI est un parti qui se bat pour la sauvegarde de l’environnement. A ce titre, la cause du PEI est la cause du Mali, c’est-à-dire le développement du Mali à travers la conservation du bon environnement. Le PEI est ouvert à tout le monde. Donc, j’en appelle à tout le monde pour sensibiliser sur la cause du PEI et sa vulgarisation à travers tout le Mali. Donnons-nous la main pour développer le PEI en vue de sauver le Mali par la sauvegarde de son environnement”, a-t-il indiqué. Au titre des activités, le PEI a entrepris des actions comme : l’élaboration d’un plan d’action, la prise de contact et des échanges avec les autres partis écologistes pour la création d’alliance ; la réalisation d’une étude pour l’élaboration d’un programme de travail pour le parti ; la participation à toutes les rencontres d’information et d’échange des partis politiques avec le gouvernement ; la participation aux élections présidentielles et communales ; la participation aux différentes formations organisées par la direction générale des élections.

Appel pour la paix en Afrique

Avant, le président Dembélé s’était appesanti sur la situation du pays qui, malgré la signature de l’accord de paix, continue de gérer des hostilités et attaques des frères armés, des bandits armés et des radicalisâtes musulmans.

“Cette situation qui continue de plonger chaque jour notre pays dans le deuil et le désarroi constitue aujourd’hui un handicap sérieux pour l’instauration de la paix dans notre cher pays. […] Le PEI soutient fermement toutes les initiatives de paix d’ici et d’ailleurs qui militent pour un Mali uni où les fils et les filles chantent le même hymne pour la paix retrouvée et le développement. C’est donc naturellement au regard de cette situation que le PEI place son 5econgrès ordinaire sous le signe de la paix retrouvée et de la tolérance pour que vivent ensemble et en harmonie tous les fils et toutes les filles de ce pays comme cela a été depuis des siècles”, a-t-il dit. Il a appelé les autorités maliennes et africaines à tout entreprendre pour l’instauration totale et définitive de la paix dans toutes les régions du Mali, dans la sous-région ouest-africaine et sur toute l’étendue de l’Afrique, seul gage de développement pour le continent africain.

Comme perspectives, Amidou Sangaré a cité, entre autres, l’élaboration d’un programme d’activités du parti pour sa visibilité, son financement, la sensibilisation-information et communication des populations sur la préservation de l’environnement et la gestion des ressources naturelles en vue de l’amélioration de leur cadre de vie ; la confection d’un recueil des textes du parti.

Un congrès salué

Hôte du congrès, Daouda Kéita, le maire de Siby, s’est félicité de la tenue du congrès dans sa localité. “En venant tenir son congrès à Siby, le PEI est chez lui. Tous les partis politiques sont les bienvenus à Siby. Les partis politiques ne sont pas des ennemis car ils doivent tous œuvrer et poser des actes pour le bien-être des communautés. A ce titre, ils seront les bienvenus à Siby”, a-t-il affirmé.

A noter que le congrès s’est déroulé en présence d’Aboubacar Diallo, le représentant des partis extraparlementaires. Il a encouragé les responsables du PEI à multiplier les rencontres de ce genre en vue de contribuer à la consolidation du processus démocratique. “Le PEI a été et reste un outil politique remarquable qui saura se mobiliser en vue des prochaines échéances électorales. Mais plus et mieux encore, il est et il sera longtemps la conscience démocratique de notre pays et à ce titre, il est déjà assuré d’une place de choix dans l’histoire écologiste du Mali”, a-t-il déclaré.

Représentant le chef de village de Siby, Harouna Camara s’est dit honoré par la tenue du congrès à Siby dont les populations, à ses dires, ont la confiance des leaders du PEI.Après ce cérémonial, les chefs de file du parti ont eu une séance de travail à l’issue de laquelle ils ont sorti un bureau présidé par Souleymane Dembélé. Le vice-président élu est Amidou Sangaré. Le secrétaire général s’appelle Dr. Do Cissé. La liste complète du bureau dans nos prochaines éditions.

Siaka Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here