Ambassade du Mali en Cote d’Ivoire : Quatre diplomates célébrés par le Mali

71

Deux grands événements ont marqué la semaine du 15 au 19 Mai 2017, la vie de la Chancellerie Malienne de Cote d’Ivoire. Tout d’abord, le départ du Conseiller en communication, Mme Koné Houleymatou Diallo et de Monsieur Amadou Tamboura, Conseiller consulaire chargé des questions militaires, a donné lieu à une belle fête d’adieu, le Jeudi 18 Mai sur l’esplanade de l’Ambassade du Mali. Le lendemain vendredi, ce fut la remise de médailles, par Son Excellence Monsieur Ousmane Ag Rhissa, l’Ambassadeur du Mali en Cote d’Ivoire, à deux valeureux fils du pays, à savoir, le Consul Général du Mali à Abidjan Monsieur Missa Traoré et Monsieur Mohamed Seyba Soumano, Directeur de la BMS- Cote d’Ivoire.
En effet, le jeudi 18 Mai 2017, l’Ambassade du Mali en Cote d’Ivoire a donné un déjeuner d’adieu à deux diplomates méritants en fin de mission dans le pays. Il s’agit d’abord du Monsieur Tamboura Amadou qui était en poste à Abidjan depuis 2011. Son arrivée à Abidjan, aux forts moments de la grave crise post électorale de 2011, avait donné espoir aux nombreux compatriotes victimes des milices et mercenaires pro Gbagbo, qu’il a aidé dans les pires difficultés. Cette reconnaissance à lui décerné par le pays d’accueil est la preuve qu’il a rempli avec conscience la mission à lui confiée par son pays.
Avant cette cérémonie, au cours de laquelle un vibrant hommage lui a été rendu par Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur, Monsieur Tamboura avait été élevé au rang de Chevalier de l’ordre National de Cote d’Ivoire par l’Etat ivoirien, à travers le Ministre en charge de la Défense, Alain Dowahi.
Quant à son homologue Houleymatou Diallo, première à être nommée au tout nouveau poste de Conseiller en communication à l’Ambassade du Mali en Cote d’Ivoire, elle a également bouclé ses cinq années en réussissant avec brio à marquer de son empreinte, ce volet qui manquait cruellement à la Chancellerie Malienne du Mali en Cote d’Ivoire. Tout n’a pas été rose pour elle, car avec les moyens du bord, Houley a fait ce qu’elle a pu, en réussissant à fédérer les énergies autour d’un compte Facebook, en lieu et place d’un site Web, visité par des milliers de nos compatriotes en Cote d’Ivoire comme dans le monde entier.

Ces deux diplomates appréciés de leurs collègues et de la communauté malienne de Cote d’Ivoire, partent le cœur léger avec le sentiment d’avoir accompli dignement leur mission. C’est pour cette raison que SEM l’Ambassadeur a su choisir le mot juste, en disant que « cette cérémonie se place dans le sens la reconnaissance du mérite des digne fils du pays pour service rendu à la Nation malienne ». Au nom des partants, Monsieur Tamboura, très ému, a indiqué qu’il faut savoir partir pour revenir un jour, tout en demandant pardon à tous ceux qu’il a pu offenser par mégarde et pardonne à tous ceux qui l’ont offensé.

La seconde cérémonie qui a eu, cette fois ci, pour cadre, la salle de conférence de l’Ambassade du Mali en Cote d’Ivoire, consacrait les années de sacrifices de deux patriotes au service de la nation malienne, Monsieur Missa Traoré, Consul Général du Mali à Abidjan et Monsieur Mohamed Seyba Soumano, Directeur de la BMS-CI. Distingués depuis quelques mois par le Président de la République dans le grade de Chancelier de l’Ordre National du Mali, ces deux récipiendaires n’avaient pas encore reçu leurs médailles. Ce qui fut fait le vendredi 19 Mai 2017 par le patron de la Chancellerie en présence d’un parterre de personnalités au nombre desquelles, le personnel diplomatique, les Chefs des services rattachés à l’Ambassade (EMACI, Douanes maliennes, la BDU-CI et la BMS-CI), et une forte délégation de l’Association des Travailleurs des Banques de Cote d’Ivoire.

Pour l’Ambassadeur du Mali, cette autre cérémonie se résume en une seule phrase, « la reconnaissance du mérite. Il faut récompenser les plus méritants pour inciter les autres à faire comme eux », a-t-il conclu. Cette belle cérémonie a pris fin avec la séance de photos avec les récipiendaires et les parents et amis venus nombreux pour l’occasion.
De Gildas, correspondant du Républicain à Abidjan

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here