Journée paysanne 2017-2018 : IBK en phase avec les producteurs

122

Le président de la république SEM Ibrahim Boubacar Kéita, Chef de l’Etat du Mali, a donné le jeudi 25 mai 2017, journée commémorative de l’Afrique, le premier coup de labour de la campagne agricole 2017-2018 . C’était à -Ségou sur une parcelle de la ferme de Soninkoura, en présence des membres du gouvernement, des chefs d’institutions, des producteurs, des chefs de services centraux évoluant dans le secteur.
Les populations de Ségou sont sorties massivement et ont réservé au président de la république un accueil chaleureux et très populaire. Après un bain de foule mémorable, IBK a accueilli à l’entrée du site par le gouverneur, le maire de la commune urbaine de Sikasso, les ministres de l’agriculture, celui de l’élevage et de la pêche, le président de l’APCAM et de nombreux producteurs venus des régions du Mali.
En donnant le premier coup de labour sur un tracteur de TOGUNA Agro industries, le chef de l’Etat lançait du coup la 13ème édition de la journée paysanne dont le thème central portait sur « investir dans l’emploi des jeunes en milieu rural ». Ainsi, après Samanco, Baguineda, la ville de Ségou était à l’honneur cette année 2017 avec la tenue de journée paysanne. Plusieurs interventions ont marqué le lancement des travaux de cette journée importante pour le Chef de l’Etat.
Le maire de la commune urbaine de Ségou, Nouhoun Diarra a souhaité au président de la république, à toute la délégation qui l’accompagne et à tous les participants, la fraternelle et chaleureuse bienvenue. Il a, au nom des habitants de sa commune remercié IBK pour ses belles réalisations à Ségou. Le maire a aussi soumis au Chef de l’Etat des doléances. Selon lui, les réseaux d’assainissement se trouvent dans un état de dégradation qui ne rime pas avec les nouveaux goudrons de la ville. Il a aussi attiré l’attention du président IBK sur les feux tricolores facteur de sécurité routière, une préoccupation majeure des populations de sa commune.
Le groupe « Niogolon » a présenté un sketch sur investir dans l’emploi des jeunes en milieu rural.
Tous les intervenants Bakary Klémougnon Dembélé, Bouya Sanoussi Sy, Abdoulaye Konta, Goundian Sidibé,Mme Niakaté Goundo Kamissoko, Mamadou Sissoko et Bakary Togola ont remercié le président de la république pour cette marque d’attention au monde rural.
LES DOLEANCES DES PRODUCTEURS
Bakary Dembélé, représentant de la profession agricole, a fait savoir qu’avec la mécanisation de l’agriculture, les paysans ont commencé à se détourner de plus en plus des animaux de trait qui étaient utilisés pour les travaux champêtres. Il a souhaité une mécanisation à outrance.
Sanoussi Bouya Sylla, représentant des éleveurs du Mali a demandé au président de la République de faire adopter une loi criminalisant le vol de bétail. Selon lui, cette pratique de plus en plus courante dans le milieu rural et urbain, doit être considérée comme une atteinte à l’opérationnalisation des paysans. Le représentant des éleveurs a demandé aussi que le gouvernement contrôle l’importation de la volaille afin de ne pas pénaliser les promoteurs nationaux qui ont investi dans ce sous-secteur.
Le représentant des sous-secteurs pêche et pisciculture a, plaidé en faveur d’une baisse du prix d’acquisition des alevins pour le ramener de 200 Fcfa l’unité à 25 Fcfa et mis l’accent sur le dragage des cours d’eau par les orpailleurs traditionnels. Il a aussi attiré l’attention du Chef de l’Etat sur la préservation et la sauvegarde des espèces végétales telles le karité, le néré, le baobab et le balanzan.
Madama Niakaté Gouundo Kamissoko a demandé au premier paysan d’allouer à l’APCAM 2% sur les 15 % du Budget national affecté au développement de l’agriculture. Le président de l’APCAM, Bakary Togola a de vives voix salué les efforts du Chef de l’Etat à l’endroit du monde rural et a promis de détrôner l’Egypte de la première place de producteur de coton. Il a souhaité pour ce faire jouir d’une très bonne pluviométrie avec une bonne répartition dans le temps et l’espace.
LA SATISFACTION DU PRESIDENT IBK
Le président de la République a remercié les producteurs pour les bons résultats obtenus au cours de la campagne 2016- 2017. «L’Eta, dira-t-il se tiendra à vos côtés. Je vais demander au ministre de l’Economie et des Finances de réviser la clé de répartition du budget alloué au secteur agricole afin d’améliorer la quote-part qui pourrait revenir à l’APCAM », IBK a assez insisté sur la gestion des intrants et le contrôle de leur qualité. Il veut des intrants de bonne qualité et n’influent pas sur la santé des populatioins a dit le premier paysan du Mali.
Le président de la République, abordant l’emploi des jeunes a dénoncé la situation des jeunes qui tentent l’aventure européenne et qui échouent aux abords de la mer méditerranée.
Le chef de l’Etat a porté à 3000 le nombre des repiqueuses de riz aux jeunes femmes rurales de l’Office du Niger. Par cet acte,IBK entend alléger la pénibilité du travail de ces femmes dans les champs.
Le président de la répuubliquue a eu droit à une visite guidée et commentée des stands. Au cours de cette visite, il a remis des échantillons des 3000 machines agricoles aux femmes.
DISTRIBUTION GRATUITE DE CEREALES
Dans la mouvance de cette journée du paysan que la commune urbaine de Ségou a eu l’honneur d’abriter cette année, le président de la république SEM, Ibrahim Boubacar Kéita a procédé en présence du ministre commissaire à la sécurité alimentaire, Oumar Ibrahim Touré, au lancement officiel de la campagne de distribution gratuite de 17.500 tonnes de céréales (mil et sorgho) par le Commissariat à la sécurité alimentaire . Ces distributions concernent toutes les Régions et du District de Bamako. Sikasso n’est pas concernée.
Après une heure de visite des stands, IBK a partagé le repas avec les paysans et ses invités sur le site de lancement.
En prélude au lancement de la journée du paysan, les animateurs du monde rural, le ministère de l’agriculture et tous les intervenants dans le secteur rural étaient réunis au Stade Amary Daou de Ségou afin de préparer cette 13ème édition. Au terme des travaux, les producteurs ont formulé des recommandations et remercié le chef de l’Etat pour tous les efforts déployés pour la promotion de l’agriculture. Dans l’après midi du jeudi 25 mai 2017, IBK a honoré un engagement pris lors de sa visite en 4ème région, à savoir tenir à Ségou le conseil des ministres.
Tiémoko Traoré, depuis Ségou

Journée nationale du paysan :
Toguna agro industries a l’honneur
Le PDG du groupe TOGUNA, Seydou Nantoumè a pris part à Ségou au lancement des activités de la 13ème journée du paysan avec ces machines agricoles et sa gamme de production des intrants agricoles.
Société de distribution d’intrants agricoles depuis plusieurs années au Mali et dans la sous région, Toguna appui le gouvernement dans la mécanisation du monde rural et la conception et la mise en place sur les différents sites d’intrants agricoles de qualité. Avec ses produits prisés, le personnel de cette usine au service du Mali entend aider à faire de l’agriculture le moteur de l’économie.
Présent aux côtés de ses agents Seydou Nantoumé perceptible sur cette image, a mis sur le marché de nombreux tracteurs pour un rendement plus meilleur. C’est dans un de ses tracteurs que le Chef de l’Etat IBK a donné le premier coup de labour. Vivement pour plus de mécanisation et de mise à disposition de matériels de pointe pour le développement de l’agriculture au Mali, à travers Toguna industries s-a.
Tiémoko Traoré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here