Opération bulldozer de Madame Sacko Ami Kane : la dame de fer serait-elle corrompue ?

100

A peine quelques mois après la fameuse opération bulldozer de madame le gouverneur Ami Kane, ayant permis de déguerpir des centaines de kiosques et d’hangars installés anarchiquement, nous constatons malheureusement l’installation de kiosques PMU-Mali et Orange Money sur les même espaces. En tout cas, face à la gravité de la situation et le silence inexplicable de la puissante gouverneur, l’histoire est entrain de donner raison à ceux qui disaient que l’opération était uniquement pour le 27ème sommet France-Afrique.

Il suffit d’emprunter la route de Koulikoro pour s’en rendre compte. En effet, de Railda au tournant de Boulkassoumbougou, les kiosques qui avaient été dégagés pour rendre la circulation des usagers plus confortable ont refait surface en masse. Bon nombre d’ouvriers et commerçants au bord de cette route ont évoqué la faiblesse et le manque de sérieux de l’Etat dans la prise de ses décisions comme source de l’incivisme des Maliens aujourd’hui.

Dans un pays où les élites même sont laxistes et ne respectent pas les lois et règles en vigueurs, peut-on exiger aux autres citoyens d’être en conformité avec la loi ? ‘’Au Mali les choses se font, mais il n’y a jamais de suivi, raison pour laquelle nous nous réinstalleront provisoirement. On ne peut pas s’asseoir et croiser les bras tout en regardant d’autres revenir à leur place ’’ nous a confié un propriétaire de kiosque Orange Money.

Par ailleurs tous les quartiers du district de Bamako sont confrontés au problème de la

divagation des animaux (vaches, moutons, chèvres et ânes) aujourd’hui. Et bien avant le déguerpissement des kiosques et hangars cela avait mainte fois été évoqué à Madame la gouverneur du district afin d’y remédier le plus rapidement possible.

Les propriétaires de ces animaux, au lieu d’envoyer leurs bergers dans la brousse avec les troupeaux, ils les laissent pavaner partout dans les rues de la capitale sans être inquiétés. Toutes ces situations résultent de l’impunité issue du clientélisme, du népotisme, du laxisme, mais aussi et surtout le social à la malienne qui gangrènent le développement du pays.

En tout cas, nombreux sont aujourd’hui les Maliens qui se demandent si le projet de la gouverneur Madame SACKO Aminata KANE n’était que de court terme. Si jamais cela s’avère être le cas, alors l’histoire aura donné raison à ceux-là qui disaient que les déguerpissements se faisaient pour le 27ème Sommet Afrique-France. Toutefois, il convient de s’interroger sur le silence de madame le gouverneur, perçoit-elle un pot de vin contre cette attitude ?

Dognoumé DIARRA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here