Guerre contre le terrorisme au Nord Mali : le bataillon Gangan 3 se prépare à Kindia

60

Après les bataillons Gangan 1 et 2, le troisième contingent guinéen pour les opérations de maintien de la paix au Mali se prépare actuellement à Kindia. Dans la matinée de ce lundi, 12 juin 2017, les éléments de Gangan 3 ont entamé une rencontre d’informations et de sensibilisation sur les violences basées sur le genre, la promotion et la protection des droits de l’Homme et du Droit international humanitaire, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kindia.
Ils sont mille soldats qui doivent constituer le futur bataillon « Gangan3 » pour les opérations de maintien de la paix au Mali à participer à cette rencontre au camp du Bataillon Spécial des Commandos en attente de Samoréyah. La cérémonie a été organisée par l’état-major général de l’armée en partenariat avec le Comité International de Croix Rouge et le Haut Commissariat aux droits de l’Homme.
Selon les organisateurs, l’objectif de cette formation est de favoriser une meilleure prise en compte des droits de l’Homme, du droit international humanitaire et du genre dudit bataillon avant leur départ pour le nord Mali.
Le représentant résidant du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme en Guinée a rappelé l’importance de cette rencontre pour les soldats guinéens. « Les droits de l’homme constituent aujourd’hui une priorité dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Ils constituent le socle de toutes les actions planifiées dans les secteurs de la sécurité ainsi que le développement. Ils orientent les relations entre civils et militaire, mais également entre les différentes parties prenantes dans un conflit armé », a expliqué Louis Marie Bouaka.
La présidente de la commission défense et sécurité à l’assemblée nationale, Hadja Djéné Saran Camara se dit très satisfaite du comportement de différentes troupes guinéennes au Mali. « Nous très satisfait du comportement de nos soldats déployés en République sœur du Mali. Depuis qu’ils ont entamé cette opération, il y a pas d’incidents majeurs et ils sont entrain d’honorer notre pays et nous avons prouvé au monde entier que nous avons maintenant une armée républicaine », déclare Hadja Djènè Saran Camara.
Pendant cette rencontre d’échange, ces différents soldats seront outillés sur plusieurs thèmes pour les professionnaliser afin qu’ils puissent jouer davantage un rôle positif en matière de lutte contre les violences basées le genre, le VIH/Sida au cours de leur prochaine mission internationale de maintien de la paix au Mali.
A noter que la cérémonie d’ouverture a été précédée par une minute de silence à la mémoire de nos 4 militaires tombés au champ d’honneur la semaine dernière au Mali.
De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Source : aBamako

aBamako