Régulation du secteur de la communication : La HAC ferme 48 radios

80

L’information a été donnée hier lundi 12 juin 2017 par le président de la Haute autorité de la communication, Fodié Touré, à l’occasion de la signature de conventions entre la Hac et des services privés de communication audiovisuelle.

La Haute autorité de la communication a conduit ce dernier temps une opération de retrait de services aux 48 radios qui émettaient sans autorisation. Il faut ajouter à celles-ci le retrait de 234 fréquences autorisées mais non exploitées, a informé le président de l’autorité, Fodié Touré. C’était à la faveur de la signature de conventions entre la Hac et des services privés de communication audiovisuelle. Il s’agit de deux chaines de télévision notamment Liberté TV et Africable télévision et deux sociétés de distribution de programmes, à savoir, Canal+ international et Radio méditerranée internationale (Med1).

Cette cérémonie a été marquée également par le lancement de la procédure de mise en conformité des radios privées émettant sur la base d’arrêté interministériel et d’autorisation provisoire et le lancement de l’appel à candidature pour l’établissement et l’exploitation de radios et de télévisions privées. La mise en conformité concernera les services privés de radio qui exercent conformément aux textes. Elle va concerner près de 500 radios. La Hac accorde 6 mois de délai à compter du 13 juillet prochain pour les radios émettant sur la base d’arrêté interministériel et 4 mois pour celles qui émettent sur la base d’autorisation provisoire. Cependant ce mardi 13 juin sera consacrée au lancement de l’appel à candidature pour l’établissement et l’exploitation de 57 radios privées sur toute l’étendue du territoire.

O.D

Source : aBamako

aBamako